En Suède, la fracture populiste

14/09/18 à 10:00 - Mise à jour à 10:03
Du Le Vif/L'Express du 13/09/18

Aux législatives du 9 septembre, les xénophobes ont encore progressé. L'immigration divise la démocratie scandinave.

Ce n'est peut-être pas le " tremblement de terre " espéré par Jimmie Akesson, qui rêvait de franchir le mur psychologique des 20 % et de faire de son parti le deuxième - voire le premier ! - du pays. Mais, avec 17,6 % des voix aux législatives du 9 septembre, le leader de Sverigedemokraterna (les Démocrates de Suède) pèse sur la vie politique du royaume scandinave comme jamais auparavant.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires