Après le diagnostic établi par "des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes", le chef de l'Etat français "s'isolera pendant 7 jours" mais "continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance", ajoute la présidence dans un communiqué.

Son voyage au Liban prévu mardi et mercredi est donc annulé, a précisé l'Élysée. Il devait y passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban, et rencontrer de nouveau les dirigeants libanais.

L'épouse d'Emmanuel Macron, Brigitte "ne présente aucun symptôme", a précisé son cabinet. Elle a été testée négative au Covid-19 mardi avant d'effectuer une visite dans un service pédiatrique de l'hôpital Saint-Louis à Paris.

Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, s'est également mis en quarantaine en attendant les résultats de son test. Il a en effet été en contact avec le président français jeudi dernier. Il est considéré comme un contact à risque, mais n'a pas présenté de symptômes depuis. "Je me ferais tester aujourd'hui (jeudi) et dans l'attente du résultat, je me place en quarantaine", a indiqué M. De Croo, qui poursuit son travail. En cas de résultat négatif, il reprendra ses activités normalement. Mais quoi qu'il en soit, il ne peut assister à la séance plénière de la Chambre de ce jeudi après-midi.

Le président du Conseil européen, Charles Michel, a également déclaré se mettre en quarataine "par précaution". Charles Michel avait rencontré Emmanuel Macron pour la dernière fois ce lundi à l'Elysée, en marge du 60e anniversaire de l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) à Paris. Il a été informé par les autorités françaises qu'il est considéré comme un contact rapproché. L'ancien Premier ministre belge est régulièrement testé au coronavirus. Il a encore été testé négatif ce mardi, selon son entourage.

Le Premier ministre français, Jean Castex, "considéré comme cas contact" du président Emmanuel Macron positif au Covid-19, s'est "placé à l'isolement, bien qu'il ne présente aucun symptôme de la maladie", ont annoncé jeudi ses services.

"Son agenda va être adapté de manière à ce qu'il puisse travailler en distanciel pendant les sept prochains jours. Par mesure de précaution, un test PCR a été réalisé dès ce matin, les résultats sont attendus sous peu", a expliqué Matignon, précisant que le chef du gouvernement avait donc renoncé jeudi à présenter au Sénat le plan de stratégie vaccinale.

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM), "cas contact" d'Emmanuel Macron testé positif au Covid-19, s'est isolé, a indiqué jeudi la présidence de l'institution dans un communiqué. Certains présidents de groupes politiques comme Valérie Rabault (PS) ou Olivier Becht (Agir ensemble), qui comme le président de l'Assemblée nationale, ont déjeuné mardi avec le chef de l'Etat, ont annulé leurs rendez-vous ou se sont isolés, ont indiqué des sources parlementaires.

Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a décidé de se mettre en quarantaine jusqu'au 24 décembre puisqu'il a rencontré le président français lundi 14 décembre, à Paris. M. Sanchez "se soumettra sans tarder à un test pour connaître sa situation", mais "respectera une quarantaine jusqu'au 24 décembre, date à laquelle se seront écoulés dix jours depuis sa rencontre avec le président Macron à Paris", a indiqué le palais de la Moncloa dans un communiqué. Dans l'immédiat, M. Sánchez a suspendu "toutes les activités à son programme pour les prochains jours", à commencer par sa participation à l'inauguration par le roi Felipe VI d'une exposition ce jeudi à la mi-journée

Après le diagnostic établi par "des tests RT-PCR réalisés dès l'apparition de premiers symptômes", le chef de l'Etat français "s'isolera pendant 7 jours" mais "continuera de travailler et d'assurer ses activités à distance", ajoute la présidence dans un communiqué.Son voyage au Liban prévu mardi et mercredi est donc annulé, a précisé l'Élysée. Il devait y passer un réveillon avec les militaires français de la Finul, la Force intérimaire des Nations unies au Liban, et rencontrer de nouveau les dirigeants libanais. L'épouse d'Emmanuel Macron, Brigitte "ne présente aucun symptôme", a précisé son cabinet. Elle a été testée négative au Covid-19 mardi avant d'effectuer une visite dans un service pédiatrique de l'hôpital Saint-Louis à Paris.Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, s'est également mis en quarantaine en attendant les résultats de son test. Il a en effet été en contact avec le président français jeudi dernier. Il est considéré comme un contact à risque, mais n'a pas présenté de symptômes depuis. "Je me ferais tester aujourd'hui (jeudi) et dans l'attente du résultat, je me place en quarantaine", a indiqué M. De Croo, qui poursuit son travail. En cas de résultat négatif, il reprendra ses activités normalement. Mais quoi qu'il en soit, il ne peut assister à la séance plénière de la Chambre de ce jeudi après-midi.Le président du Conseil européen, Charles Michel, a également déclaré se mettre en quarataine "par précaution". Charles Michel avait rencontré Emmanuel Macron pour la dernière fois ce lundi à l'Elysée, en marge du 60e anniversaire de l'Organisation de Coopération et de Développement économiques (OCDE) à Paris. Il a été informé par les autorités françaises qu'il est considéré comme un contact rapproché. L'ancien Premier ministre belge est régulièrement testé au coronavirus. Il a encore été testé négatif ce mardi, selon son entourage. Le Premier ministre français, Jean Castex, "considéré comme cas contact" du président Emmanuel Macron positif au Covid-19, s'est "placé à l'isolement, bien qu'il ne présente aucun symptôme de la maladie", ont annoncé jeudi ses services. "Son agenda va être adapté de manière à ce qu'il puisse travailler en distanciel pendant les sept prochains jours. Par mesure de précaution, un test PCR a été réalisé dès ce matin, les résultats sont attendus sous peu", a expliqué Matignon, précisant que le chef du gouvernement avait donc renoncé jeudi à présenter au Sénat le plan de stratégie vaccinale.Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand (LREM), "cas contact" d'Emmanuel Macron testé positif au Covid-19, s'est isolé, a indiqué jeudi la présidence de l'institution dans un communiqué. Certains présidents de groupes politiques comme Valérie Rabault (PS) ou Olivier Becht (Agir ensemble), qui comme le président de l'Assemblée nationale, ont déjeuné mardi avec le chef de l'Etat, ont annulé leurs rendez-vous ou se sont isolés, ont indiqué des sources parlementaires.Le président du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, a décidé de se mettre en quarantaine jusqu'au 24 décembre puisqu'il a rencontré le président français lundi 14 décembre, à Paris. M. Sanchez "se soumettra sans tarder à un test pour connaître sa situation", mais "respectera une quarantaine jusqu'au 24 décembre, date à laquelle se seront écoulés dix jours depuis sa rencontre avec le président Macron à Paris", a indiqué le palais de la Moncloa dans un communiqué. Dans l'immédiat, M. Sánchez a suspendu "toutes les activités à son programme pour les prochains jours", à commencer par sa participation à l'inauguration par le roi Felipe VI d'une exposition ce jeudi à la mi-journée