En France, le projet Laccave, porté par l'Inra (Institut national de la recherche agronomique), lancé en mars 2012, a déjà permis de faire le point sur les principaux effets du changement climatique sur la vigne et le vin, et sur les stratégies d'adaptation à adopter. Réunissant des experts de l'Inra, du CNRS (Centre national de la recherche scientifique) et universités, mais aussi des représentants d'organismes publics du secteur (FranceAgriMer, Inao/Institut national de l'origine et de la qualité), il se base sur la pluridisciplinarité pour dessiner et préciser les impacts des dérèglements climatiques mais aussi tenter d'y apporter des solutions. Economistes, sociologues, géographes, agronomes, climatologues, spécialistes de l'écophys...