L'Institut national de virologie Robert Koch, chargé de surveiller l'évolution de la pandémie, a fait état dimanche d'une hausse du taux d'infection, repassé autour de la zone considérée comme potentiellement dangereuse, de 1 à 1,1.

Ce taux dit de "reproduction" mesure la moyenne de gens qu'une personne atteinte de la maladie du Covid-19 va à son tour contaminer. Un chiffre inférieur à 1 suggère que le nombre d'infections dans le pays tend à la baisse, alors qu'un niveau supérieur suggère une tendance à la hausse.

Ce chiffre est passé de 0,7 à plus de 1 en quelques jours seulement.

L'institut a prévenu qu'il était encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais indiqué dans un rapport que les chiffres d'infections allaient "devoir être surveillés de très près dans les prochains jours".

Dimanche, l'Allemagne enregistrait 169.218 cas de contamination, soit seulement 667 de plus au cours des dernières 24 heures, ce qui est peu par rapport à la moyenne des dernières semaines.

Réouverture des restaurants et des écoles

BELGA
© BELGA

Le nombre de décès s'établit lui à 7.395, soit un taux de létalité de 4,4%, inférieur à celui de la plupart des autres grands pays affectés par le nouveau coronavirus.

Dans ce contexte, les autorités ont annoncé mercredi un retour progressif à la normale dans le pays, après le début du déconfinement le 20 avril, avec notamment la réouverture des écoles primaires et des restaurants.

Toutefois, au bout de quelques jours seulement de premiers ratés sont enregistrés.

Trois cantons allemands dépassent la limite autorisée de cas de nouvelles contaminations dans le cadre du plan de déconfinement (50 pour 100.000 habitants), et l'un d'eux a déjà repoussé en conséquence des mesures d'assouplissement des règles en place.

Les nouveaux foyers de contamination ont notamment été signalés dans des maisons de retraite et des ateliers de transformation industrielle de viande, employant des centaines de travailleurs étrangers dans des conditions d'hygiène douteuses.

Plusieurs de ces ateliers ont été fermés et des tests à grande échelle dans cette industrie ordonnés.

L'Institut national de virologie Robert Koch, chargé de surveiller l'évolution de la pandémie, a fait état dimanche d'une hausse du taux d'infection, repassé autour de la zone considérée comme potentiellement dangereuse, de 1 à 1,1.Ce taux dit de "reproduction" mesure la moyenne de gens qu'une personne atteinte de la maladie du Covid-19 va à son tour contaminer. Un chiffre inférieur à 1 suggère que le nombre d'infections dans le pays tend à la baisse, alors qu'un niveau supérieur suggère une tendance à la hausse.Ce chiffre est passé de 0,7 à plus de 1 en quelques jours seulement.L'institut a prévenu qu'il était encore trop tôt pour tirer des conclusions, mais indiqué dans un rapport que les chiffres d'infections allaient "devoir être surveillés de très près dans les prochains jours".Dimanche, l'Allemagne enregistrait 169.218 cas de contamination, soit seulement 667 de plus au cours des dernières 24 heures, ce qui est peu par rapport à la moyenne des dernières semaines.Le nombre de décès s'établit lui à 7.395, soit un taux de létalité de 4,4%, inférieur à celui de la plupart des autres grands pays affectés par le nouveau coronavirus.Dans ce contexte, les autorités ont annoncé mercredi un retour progressif à la normale dans le pays, après le début du déconfinement le 20 avril, avec notamment la réouverture des écoles primaires et des restaurants.Toutefois, au bout de quelques jours seulement de premiers ratés sont enregistrés.Trois cantons allemands dépassent la limite autorisée de cas de nouvelles contaminations dans le cadre du plan de déconfinement (50 pour 100.000 habitants), et l'un d'eux a déjà repoussé en conséquence des mesures d'assouplissement des règles en place.Les nouveaux foyers de contamination ont notamment été signalés dans des maisons de retraite et des ateliers de transformation industrielle de viande, employant des centaines de travailleurs étrangers dans des conditions d'hygiène douteuses.Plusieurs de ces ateliers ont été fermés et des tests à grande échelle dans cette industrie ordonnés.