Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour les villes d'Aix-Marseille, Paris et pour l'île de la Guadeloupe, implique des mesures sanitaires renforcées. Au-delà des bars fermés et d'un protocole sanitaire renforcé dans les restaurants, le passage en zone d'alerte maximale a signifié pour Paris la fermeture des foires, salons professionnels et cirques, des jauges plus limitées dans les centres commerciaux, grands magasins et les amphis universitaires, ainsi que la fermeture des piscines aux adultes et le maintien de portes closes pour les salles de fitness. Ce classement en alerte maximale pourrait également être décidé "d'ici à lundi" pour les villes de Toulouse et Montpellier, a ajouté le ministre, Olivier Véran.

En outre, les hôpitaux et cliniques de la région parisienne doivent se préparer à "une marée très forte" de nouveaux malades du Covid-19, a déclaré à l'AFP le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau. Depuis jeudi matin le "plan blanc renforcé", permettant aux établissements de santé de déprogrammer des activités chirurgicales, est activé en région parisienne. "Une décision lourde" qui "veut dire qu'on va prendre une marée très forte et qu'il faut mettre toutes les forces dans la bataille", a prévenu M. Rousseau. "Ce n'est pas banal, ça doit alerter chacun sur le fait que l'impact hospitalier est déjà là en réanimation et qu'il va être très puissant sur les autres services d'hospitalisation", a-t-il insisté.

Cette carte exprime l'incidence sur 7 jours: le nombre de personnes positives sur 100.000 habitants. Le taux d'incidence est l'un des critères majeurs de suivi de l'épidémie, et est largement pris en compte par les autorités belges pour déterminer les zone vert-orange-rouge pour les retours de vacances.

Cette carte a été réalisée avec les données disponibles sur le site de data de Santé publique France.

Ce classement en alerte maximale, déjà valable pour les villes d'Aix-Marseille, Paris et pour l'île de la Guadeloupe, implique des mesures sanitaires renforcées. Au-delà des bars fermés et d'un protocole sanitaire renforcé dans les restaurants, le passage en zone d'alerte maximale a signifié pour Paris la fermeture des foires, salons professionnels et cirques, des jauges plus limitées dans les centres commerciaux, grands magasins et les amphis universitaires, ainsi que la fermeture des piscines aux adultes et le maintien de portes closes pour les salles de fitness. Ce classement en alerte maximale pourrait également être décidé "d'ici à lundi" pour les villes de Toulouse et Montpellier, a ajouté le ministre, Olivier Véran. En outre, les hôpitaux et cliniques de la région parisienne doivent se préparer à "une marée très forte" de nouveaux malades du Covid-19, a déclaré à l'AFP le directeur de l'Agence régionale de santé (ARS), Aurélien Rousseau. Depuis jeudi matin le "plan blanc renforcé", permettant aux établissements de santé de déprogrammer des activités chirurgicales, est activé en région parisienne. "Une décision lourde" qui "veut dire qu'on va prendre une marée très forte et qu'il faut mettre toutes les forces dans la bataille", a prévenu M. Rousseau. "Ce n'est pas banal, ça doit alerter chacun sur le fait que l'impact hospitalier est déjà là en réanimation et qu'il va être très puissant sur les autres services d'hospitalisation", a-t-il insisté.