Le nombre de morts a progressé de 19% entre mercredi et jeudi, soit moins vite que la veille (27%) quand 738 morts avaient été enregistrées. Les autorités espèrent atteindre d'ici la fin de la semaine le pic de la pandémie et voir les chiffres redescendre bientôt. L'Espagne est le pays qui compte le plus de morts dans le monde derrière l'Italie et devant la Chine.

La région de Madrid à elle seule déplore plus de la moitié des décès (2.090), devant la Catalogne (672). Le nombre de malades déclarés guéris s'élève à 7.015, une progression de 30% par rapport à la veille. Et 3.679 patients se trouvent en soins intensifs.

L'avancée de la pandémie a submergé de nombreux hôpitaux, où le personnel, dont une partie est elle-même souvent contaminée, a du mal à gérer l'afflux des patients. "Les urgences sont dépassées en ce moment" a déclaré par téléphone à l'AFP Jorge Rivera, porte-parole de l'hôpital de Leganès, dans la banlieue de Madrid. L'établissement "travaille au delà de ses capacités, pratiquement tout l'hôpital est engagé dans la lutte contre le coronavirus, les unités de soins intensifs comme les autres départements", a-t-il ajouté.

Le nombre de morts a progressé de 19% entre mercredi et jeudi, soit moins vite que la veille (27%) quand 738 morts avaient été enregistrées. Les autorités espèrent atteindre d'ici la fin de la semaine le pic de la pandémie et voir les chiffres redescendre bientôt. L'Espagne est le pays qui compte le plus de morts dans le monde derrière l'Italie et devant la Chine. La région de Madrid à elle seule déplore plus de la moitié des décès (2.090), devant la Catalogne (672). Le nombre de malades déclarés guéris s'élève à 7.015, une progression de 30% par rapport à la veille. Et 3.679 patients se trouvent en soins intensifs.L'avancée de la pandémie a submergé de nombreux hôpitaux, où le personnel, dont une partie est elle-même souvent contaminée, a du mal à gérer l'afflux des patients. "Les urgences sont dépassées en ce moment" a déclaré par téléphone à l'AFP Jorge Rivera, porte-parole de l'hôpital de Leganès, dans la banlieue de Madrid. L'établissement "travaille au delà de ses capacités, pratiquement tout l'hôpital est engagé dans la lutte contre le coronavirus, les unités de soins intensifs comme les autres départements", a-t-il ajouté.