Parmi les derniers décès, 433 sont survenus dans des établissements pour personnes âgées ou établissements médico-sociaux, et 554 en milieu hospitalier.

Y figure un enfant de moins de dix ans qui était en réanimation en région parisienne. "Mais les causes de décès semblent multiples, même s'il y avait une infection à Covid-19 diagnostiquée", a précisé le Pr Salomon au cours de son point quotidien. En France la plus jeune victime décédée recensée était jusqu'à présent une adolescente de 16 ans.

Le directeur général de la Santé a néanmoins fait état "d'une timide éclaircie", "d'un pâle rayon de soleil" : la diminution des admissions en réanimation pour le deuxième jour consécutif. 7.004 personnes sont en réanimation, soit 62 de moins que jeudi. "Un très haut plateau semble s'amorcer, avec une épidémie toujours très dynamique, toujours très hétérogène selon les régions, avec beaucoup d'admissions, c'est pourquoi nous devons rester totalement vigilants et mobilisés", a-t-il ajouté.

Parmi les derniers décès, 433 sont survenus dans des établissements pour personnes âgées ou établissements médico-sociaux, et 554 en milieu hospitalier.Y figure un enfant de moins de dix ans qui était en réanimation en région parisienne. "Mais les causes de décès semblent multiples, même s'il y avait une infection à Covid-19 diagnostiquée", a précisé le Pr Salomon au cours de son point quotidien. En France la plus jeune victime décédée recensée était jusqu'à présent une adolescente de 16 ans.Le directeur général de la Santé a néanmoins fait état "d'une timide éclaircie", "d'un pâle rayon de soleil" : la diminution des admissions en réanimation pour le deuxième jour consécutif. 7.004 personnes sont en réanimation, soit 62 de moins que jeudi. "Un très haut plateau semble s'amorcer, avec une épidémie toujours très dynamique, toujours très hétérogène selon les régions, avec beaucoup d'admissions, c'est pourquoi nous devons rester totalement vigilants et mobilisés", a-t-il ajouté.