Parmi ces mesures figurent l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, alors que la limite avait été relevée à 20 personnes dans l'ensemble du pays, et la fermeture des cafés et commerces dès 20h00. "Certaines mesures s'appliqueront transversalement à toute la région métropolitaine de Lisbonne", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec les maires des cinq communes les plus concernées.

"Le noyau du problème se situe dans 15 quartiers de ces communes", a-t-il toutefois ajouté en précisant que les nouvelles règles et leur application géographique seraient détaillées lors d'un conseil ministre extraordinaire avant la fin de la journée.

Selon les données officielles compilées par les médias locaux, le Portugal a enregistré entre le 21 mai et le 21 juin 9.221 nouveaux cas de Covid-19, dont 85% ont été détectés dans la région de Lisbonne et de la vallée du Tage. Environ la moitié des nouveaux cas ont été signalés dans les communes de Lisbonne, Sintra, Odivelas, Loures et Amadora.

"La région de Lisbonne continue de concentrer notre attention et nos efforts", a déclaré le secrétaire d'Etat à la Santé, Antonio Lacerda Sales, alors que la capitale portugaise doit accueillir en août la dernière phase de la Ligue des champions de football.

"Il s'agit de foyers et, comme pour les incendies, il faut y répondre avec les moyens nécessaires pour éviter que leur propagation", a-t-il souligné.

Relativement épargné par la pandémie de coronavirus grâce à des mesures de confinement prises de façon relativement précoce, le Portugal compte un total de 1.534 morts et 39.392 cas. Le nombre de personnes considérées guéries s'élève à 25.548.

Alors que la justice a annoncé samedi l'ouverture d'une enquête sur une fête d'anniversaire qui a provoqué un nouveau foyer à Lagos, dans la région touristique de l'Algarve (sud), les médias ont fait état ce week-end de plusieurs rassemblements de jeunes en soirée, notamment à Lisbonne et dans ses banlieues.

Dans ce contexte, le Premier ministre a également annoncé lundi un renforcement de l'interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique et la préparation d'un cadre légal permettant à la police d'infliger des amendes à ceux qui organisent ou participent à des rassemblements non autorisés.

Parmi ces mesures figurent l'interdiction des rassemblements de plus de dix personnes, alors que la limite avait été relevée à 20 personnes dans l'ensemble du pays, et la fermeture des cafés et commerces dès 20h00. "Certaines mesures s'appliqueront transversalement à toute la région métropolitaine de Lisbonne", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion avec les maires des cinq communes les plus concernées. "Le noyau du problème se situe dans 15 quartiers de ces communes", a-t-il toutefois ajouté en précisant que les nouvelles règles et leur application géographique seraient détaillées lors d'un conseil ministre extraordinaire avant la fin de la journée. Selon les données officielles compilées par les médias locaux, le Portugal a enregistré entre le 21 mai et le 21 juin 9.221 nouveaux cas de Covid-19, dont 85% ont été détectés dans la région de Lisbonne et de la vallée du Tage. Environ la moitié des nouveaux cas ont été signalés dans les communes de Lisbonne, Sintra, Odivelas, Loures et Amadora. "La région de Lisbonne continue de concentrer notre attention et nos efforts", a déclaré le secrétaire d'Etat à la Santé, Antonio Lacerda Sales, alors que la capitale portugaise doit accueillir en août la dernière phase de la Ligue des champions de football. "Il s'agit de foyers et, comme pour les incendies, il faut y répondre avec les moyens nécessaires pour éviter que leur propagation", a-t-il souligné. Relativement épargné par la pandémie de coronavirus grâce à des mesures de confinement prises de façon relativement précoce, le Portugal compte un total de 1.534 morts et 39.392 cas. Le nombre de personnes considérées guéries s'élève à 25.548. Alors que la justice a annoncé samedi l'ouverture d'une enquête sur une fête d'anniversaire qui a provoqué un nouveau foyer à Lagos, dans la région touristique de l'Algarve (sud), les médias ont fait état ce week-end de plusieurs rassemblements de jeunes en soirée, notamment à Lisbonne et dans ses banlieues. Dans ce contexte, le Premier ministre a également annoncé lundi un renforcement de l'interdiction de la consommation d'alcool sur la voie publique et la préparation d'un cadre légal permettant à la police d'infliger des amendes à ceux qui organisent ou participent à des rassemblements non autorisés.