Ce parachutage est signé Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, qui finance le Collège à 50 %. Dans le rôle principal, on retrouve l'ancien président du Conseil européen, Herman...

Ce parachutage est signé Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne, qui finance le Collège à 50 %. Dans le rôle principal, on retrouve l'ancien président du Conseil européen, Herman Van Rompuy (photo), lequel vient d'accéder à la tête du conseil d'administration du Collège, et dirige le comité de sélection. " En somme, Van Rompuy va se proposer un nom à lui-même, qui lui sera entièrement dévoué, en court- circuitant tout le processus ", dénonce au Vif/L'Express un fonctionnaire européen, au nom d'un groupe assez remonté d'anciens du Collège. Comme l'éminence CD&V siège également au board of governors de la KULeuven, ils soupçonnent l'université louvaniste, qui dispose d'un campus à Bruges, de vouloir mettre la main sur le prestigieux Collège. " Celui-ci deviendrait ainsi un atout de choix dans la concurrence avec les universités de Gand et d'Anvers. " Pour l'heure, c'est le silence radio sur le campus, " car personne ne se hasarde à contrarier Ursula von der Leyen ".