Si la production peut être accélérée dans les semaines à venir, l'Europe pourrait peut-être devenir "le plus grand fabricant mondial de vaccins", a déclaré M. Michel, selon le journal.

Invité à comparer les performances de l'UE à celle des États-Unis, pays largement perçu comme déployant efficacement son programme de vaccination, Charles Michel a répondu que "tous les éléments" de la lutte contre le virus devaient être pris en compte.

L'ancien Premier ministre belge a ainsi évoqué les mesures amortissant le choc plus généreuses en Europe, tels que le soutien financier aux entreprises et aux particuliers.

Pourquoi le Sofagate est désastreux pour Charles Michel et pour l'Union européenne

Il a également déclaré qu'il regrettait son comportement lors d'une réunion des dirigeants de l'UE avec le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, dans ce qui a été surnommé depuis le "sofagate".

Charles Michel s'était assis sur la chaise à côté du président turc, tandis que la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, était restée sans siège, se voyant contrainte de s'asseoir sur un sofa.

Sofagate: Pour Charles Michel, une réaction de sa part aurait conduit à un "incident bien plus grave" avec Erdogan

"Ma crainte était que, si j'avais agi de quelque manière que ce soit, cela aurait déclenché un incident beaucoup plus grave", a expliqué Charles Michel. "Si c'était possible, j'y retournerais et je réparerais cela."

Si la production peut être accélérée dans les semaines à venir, l'Europe pourrait peut-être devenir "le plus grand fabricant mondial de vaccins", a déclaré M. Michel, selon le journal. Invité à comparer les performances de l'UE à celle des États-Unis, pays largement perçu comme déployant efficacement son programme de vaccination, Charles Michel a répondu que "tous les éléments" de la lutte contre le virus devaient être pris en compte. L'ancien Premier ministre belge a ainsi évoqué les mesures amortissant le choc plus généreuses en Europe, tels que le soutien financier aux entreprises et aux particuliers.Pourquoi le Sofagate est désastreux pour Charles Michel et pour l'Union européenne Il a également déclaré qu'il regrettait son comportement lors d'une réunion des dirigeants de l'UE avec le président turc Recep Tayyip Erdogan à Ankara, dans ce qui a été surnommé depuis le "sofagate". Charles Michel s'était assis sur la chaise à côté du président turc, tandis que la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, était restée sans siège, se voyant contrainte de s'asseoir sur un sofa.Sofagate: Pour Charles Michel, une réaction de sa part aurait conduit à un "incident bien plus grave" avec Erdogan "Ma crainte était que, si j'avais agi de quelque manière que ce soit, cela aurait déclenché un incident beaucoup plus grave", a expliqué Charles Michel. "Si c'était possible, j'y retournerais et je réparerais cela."