Une campagne virile. A deux semaines des élections législatives anticipées, Santiago Abascal défie tout le spectre politique espagnol. Au lancer de banderilles, nul n'est épargné par le dirigeant de la formation d'extrême droite Vox : " Que les poltrons votent pour la petite droite froussarde et les braves pour le parti courageux. " Un message qui incite les électeurs conservateurs à choisir sa formation et à délaisser le Parti populaire (PP).
...