Pour établir son budget, l'Union européenne adopte un plan de dépenses à long terme. Le budget actuel couvre la période 2014-2020. C'est un processus qui prend généralement du temps, car les dirigeants doivent se mettre d'accord à l'unanimité. Cela fera notamment partie des priorités du futur exécutif européen. Les représentants des 28 gouvernements et du Parlement européen conviennent chaque année des détails précis du budget annuel. La BBC s'est plongée dans celui de 2017, pour savoir combien chaque pays avait co...

Pour établir son budget, l'Union européenne adopte un plan de dépenses à long terme. Le budget actuel couvre la période 2014-2020. C'est un processus qui prend généralement du temps, car les dirigeants doivent se mettre d'accord à l'unanimité. Cela fera notamment partie des priorités du futur exécutif européen. Les représentants des 28 gouvernements et du Parlement européen conviennent chaque année des détails précis du budget annuel. La BBC s'est plongée dans celui de 2017, pour savoir combien chaque pays avait contribué et reçu de l'Union. Tous les pays contribuent donc au budget de l'UE, mais certains sont ce qu'on appelle des "contributeurs nets". En d'autres termes, ceux qui contribuent plus au budget de l'UE qu'ils ne reçoivent en retour. C'est le cas de l'Allemagne, du Royaume-Uni, de la France, de l'Italie ou encore des Pays-Bas. L'inverse est aussi vrai. La Pologne est ainsi le premier "bénéficiaire net" du budget de l'UE, c'est-à-dire qu'elle reçoit plus que ce qu'elle a contribué. On retrouve ensuite la Grèce, la Roumanie, la Hongrie et le Portugal. Le Luxembourg et la Belgique figurent également dans cette partie du tableau. Ces pays ne sont pourtant pas les pays les plus pauvres de l'Union. Cela peut s'expliquer par la part importante des fonds reçus destinés à l'administration, car de nombreuses institutions européennes, telles que la Commission et le Parlement européen, y sont basées.Si l'on analyse les chiffres exprimés par personne, toujours pour l'année 2017, cela change la donne, observe encore la BBC. Les Pays-Bas sont en tête des contributeurs nets, suivis de la Suède, de l'Allemagne, du Danemark et du Royaume-Uni. Le Luxembourg arrive - très largement - en tête de liste des bénéficiaires nets par personne. Les autres principaux bénéficiaires sont la Lituanie, l'Estonie, la Grèce, la Hongrie et la Lettonie. Les Belges font également partie des bénéficiaires nets.