À 28 jours de la date prévue du Brexit, le temps presse. Boris Johnson a donc présenté une proposition qu'il qualifie de "compromis raisonnable" pour éviter un Brexit sans accord ("no deal"). Le point épineux des négociations concerne la question de la frontière irlandaise. La perspective du rétablissement d'une frontière entre les deux Irlande est vue comme menaçante pour la paix en Irlande du Nord, difficilement établie en 1998 après trois décennies de violences. C'est pour cela que "BoJo" y apporte aujourd'hui ses suggestions.
...