Brexit: plus catégorique que May, le parlement britannique veut exclure toute éventualité de no-deal

13/03/19 à 20:36 - Mise à jour à 21:14

Le parlement britannique a adopté mercredi soir, à une courte majorité de 4 voix, un amendement demandant d'exclure toute sortie du Royaume-Uni de l'UE sans accord de retrait avec les 27, ni cadre sur la relation future.

Brexit: plus catégorique que May, le parlement britannique veut exclure toute éventualité de no-deal

. © AFP

Ce faisant, les députés ont adopté une position plus catégorique que ce que préconisait la Première ministre Theresa May, lui infligeant un nouveau camouflet après le second rejet, mardi, du plan de retrait qu'elle leur soumettait. La motion que Mme May espérait faire passer ce mercredi soir indiquait seulement qu'un Brexit sans accord négocié devait être exclu le 29 mars.

L'amendement approuvé va plus loin en affirmant que le no-deal ne peut être une option, en aucune circonstance. Proposé par des députés pro-Brexit, dont des élus du parti de Mme May, l'amendement approuvé l'a été par 312 voix contre 308. A cette annonce, la livre sterling, en hausse depuis le début de la séance européenne, est montée un peu plus. Le spectre d'un no-deal n'est pas écarté pour autant, cet amendement ne revêtant pas la force d'une loi contraignante. Les députés doivent à présent se prononcer jeudi, dans leur troisième vote de la semaine, sur une demande de report "limité" du Brexit.

Celle-ci devra cependant obtenir l'aval de l'Union européenne, qui presse le Royaume-Uni de préciser ce qu'il veut. L'Union européenne serait "prête à envisager" l'octroi d'un délai si le Royaume-Uni présentait une requête "motivée", a fait savoir la Commission européenne. Les 27 pays de l'UE devront donner leur accord à l'unanimité.

En savoir plus sur: