Si l'accord venait à être rejeté, le Brexit "n'aura, à mes yeux, pas plus de 50% de chances" d'aboutir, a expliqué Liam Fox, l'un des principaux partisans du Brexit au sein du gouvernement britannique, dans un entretien diffusé dimanche par le Sunday Times. A moins de 100 jours de l'échéance, la première ministre britannique Theresa May n'a toujours pas réussi à faire ratifier par son Parlement l'accord de retrait négocié avec Bruxelles et entériné à la fin novembre par les chefs d'Etat et de gouvernement européens. Faute de majorité, elle a reporté sine die le vote qui était prévu le 11 décembre à la chambre des communes. Elle a alors échappé à un vote de défiance des députés conservateurs. Les débats aux communes doivent reprendre le 9 janvier. Le vote sur l'accord de Brexit doit être organisé durant la semaine du 14 janvier.