Lors d'un Conseil européen extraordinaire, les 27 se sont mis d'accord, après plusieurs heures de difficiles tractations, pour ce report de six mois du Brexit. Le délai maximal du 31 octobre a été choisi en référence à l'installation attendue de la nouvelle Commission européenne, le 1er novembre.

L'ancien Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, espère en tout cas que cette date butoir ne sera pas atteinte. "Une révocation de l'article 50, une consultation de la population ou un deal intelligent allant au-delà des clivages partisans. Quel que soit le choix du peuple et du parlement britanniques, j'espère que le cauchemar du Brexit s'achèvera bien avant Halloween", a-t-il lancé.

Lors d'un Conseil européen extraordinaire, les 27 se sont mis d'accord, après plusieurs heures de difficiles tractations, pour ce report de six mois du Brexit. Le délai maximal du 31 octobre a été choisi en référence à l'installation attendue de la nouvelle Commission européenne, le 1er novembre. L'ancien Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, espère en tout cas que cette date butoir ne sera pas atteinte. "Une révocation de l'article 50, une consultation de la population ou un deal intelligent allant au-delà des clivages partisans. Quel que soit le choix du peuple et du parlement britanniques, j'espère que le cauchemar du Brexit s'achèvera bien avant Halloween", a-t-il lancé.