Sur base des conclusions des dirigeants européens sur le Brexit jeudi au sommet de Bruxelles, il dit ne pas croire qu'un accord commercial puisse encore être conclu avec l'UE, à moins d'un "changement fondamental" de la part de cette dernière.

Les Vingt-sept ont fait part jeudi de leur inquiétude sur l'absence de progrès suffisant dans les négociations sur la relation future, essentiellement commerciale, entre Londres et l'Union européenne. Ils avaient renvoyé la balle dans le camp britannique, disant en attendre le "nécessaire" pour qu'un accord soit possible.

Dans sa déclaration ce vendredi, Boris Johnson dit qu'en ce qui le concerne, l'Union européenne a "abandonné l'idée d'un accord de libre-échange", et juge que le Royaume-Uni doit se préparer pour une relation telle que celle que l'Australie entretient avec l'UE. Ce pays n'a pas d'accord commercial avec l'Union.

Sur base des conclusions des dirigeants européens sur le Brexit jeudi au sommet de Bruxelles, il dit ne pas croire qu'un accord commercial puisse encore être conclu avec l'UE, à moins d'un "changement fondamental" de la part de cette dernière. Les Vingt-sept ont fait part jeudi de leur inquiétude sur l'absence de progrès suffisant dans les négociations sur la relation future, essentiellement commerciale, entre Londres et l'Union européenne. Ils avaient renvoyé la balle dans le camp britannique, disant en attendre le "nécessaire" pour qu'un accord soit possible. Dans sa déclaration ce vendredi, Boris Johnson dit qu'en ce qui le concerne, l'Union européenne a "abandonné l'idée d'un accord de libre-échange", et juge que le Royaume-Uni doit se préparer pour une relation telle que celle que l'Australie entretient avec l'UE. Ce pays n'a pas d'accord commercial avec l'Union.