Dans son réquisitoire, l'avocat général Benoît Meslin a estimé que "Monique Olivier et Michel Fourniret sont également coupables" dans ce dossier.

L'"ogre des Ardennes", 76 ans, et son ex-femme, âgée de 70 ans, sont jugés depuis mardi pour avoir tué Farida Hammiche afin de faire main basse sur un magot enterré dans un cimetière qui pourrait avoir appartenu au "gang des postiches". Le duo a déjà été condamné à perpétuité en 2008 par la cour d'assises des Ardennes pour les meurtres précédés de viol ou tentative de viol de sept jeunes filles ou femmes.

Cette fois, Fourniret est jugé pour un crime au mobile crapuleux qu'il a avoué, parmi d'autres, en 2004, après de premiers aveux de Monique Olivier. Pressé tout au long du procès de dire où il a enterré le corps de sa victime, jamais retrouvé, le tueur en série n'a opposé depuis mardi qu'approximations et silences aux parties civiles, jouant de sa "mémoire vieillissante".

Dans son réquisitoire, l'avocat général Benoît Meslin a estimé que "Monique Olivier et Michel Fourniret sont également coupables" dans ce dossier.L'"ogre des Ardennes", 76 ans, et son ex-femme, âgée de 70 ans, sont jugés depuis mardi pour avoir tué Farida Hammiche afin de faire main basse sur un magot enterré dans un cimetière qui pourrait avoir appartenu au "gang des postiches". Le duo a déjà été condamné à perpétuité en 2008 par la cour d'assises des Ardennes pour les meurtres précédés de viol ou tentative de viol de sept jeunes filles ou femmes.Cette fois, Fourniret est jugé pour un crime au mobile crapuleux qu'il a avoué, parmi d'autres, en 2004, après de premiers aveux de Monique Olivier. Pressé tout au long du procès de dire où il a enterré le corps de sa victime, jamais retrouvé, le tueur en série n'a opposé depuis mardi qu'approximations et silences aux parties civiles, jouant de sa "mémoire vieillissante".