Allemagne: une première élue transgenre dans la très conservatrice Bavière

14/01/19 à 15:39 - Mise à jour à 16:48

Source: Belga

Premier responsable politique transgenre en Allemagne, Markus Ganserer s'apprête à créer une page d'histoire dans son pays en siégeant bientôt sous son nom de femme Tessa dans un parlement régional.

Allemagne: une première élue transgenre dans la très conservatrice Bavière

Tessa Ganserer © AFP

Elle s'est exprimée lundi longuement devant la presse, sous sa nouvelle apparence physique, pour réclamer notamment un allègement des procédures visant à changer de sexe à l'état civil. "Je ne fais pas ça pour m'amuser" et "je n'ai pas décidé de devenir une femme, je suis une femme!", a expliqué la quadragénaire à Munich.

Perruque de longs cheveux blonds, maquillage soigné et veste sombre, Tessa Ganserer a décidé d'apparaître ainsi au parlement régional de Bavière où elle siégeait jusqu'ici sous son nom de Markus Ganserer, après avoir été réélue sous l'étiquette écologiste. Les photos d'alors le montrait légèrement barbu et portant des vestons.

Désormais, ses collègues devront l'appeler "Madame la députée" et elle sera enregistrée sous ce nom après avoir reçu un soutien ferme de la présidente de l'institution, Ilse Aigner. Cette dernière a jugé la démarche "courageuse et éminemment personnelle". C'est la première fois qu'une femme transgenre siègera dans une institution politique allemande, qui plus est en ayant fait le choix de changer d'identité durant son mandat, selon les médias.

Tessa Ganserer a fait son "coming-out" sur les réseaux sociaux il y a quelques semaines en souhaitant être désormais une femme politique, épouse et mère de deux enfants. Une décision qui n'est pas passée inaperçue dans la très conservatrice et catholique Bavière, dominée par l'Union chrétienne-sociale (CSU), parti allié aux démocrates-chrétiens d'Angela Merkel. La CSU défend en effet des positions très conservatrices sur les questions de société et fut par exemple opposée au mariage homosexuel en 2017.