Benjamin Griveaux, 42 ans, ancien porte-parole du gouvernement français, est considéré comme un proche du président français. Il est le pion d'Emmanuel Macron pour la conquête de la mairie de Paris, actuellement détenue par les socialistes. Vendredi dernier, une vidéo montrant un sexe d'homme et des messages adressés à une femme, sont attribués à Benjamin Griveaux. Ils ont été diffusés par un site mercredi soir et relayés sur les réseaux sociaux.
...

Benjamin Griveaux, 42 ans, ancien porte-parole du gouvernement français, est considéré comme un proche du président français. Il est le pion d'Emmanuel Macron pour la conquête de la mairie de Paris, actuellement détenue par les socialistes. Vendredi dernier, une vidéo montrant un sexe d'homme et des messages adressés à une femme, sont attribués à Benjamin Griveaux. Ils ont été diffusés par un site mercredi soir et relayés sur les réseaux sociaux.À la suite d'"attaques ignobles" (...) j'ai décidé de retirer ma candidature à l'élection municipale parisienne. Cette décision me coûte, mais mes priorités sont très claires. C'est d'abord ma famille, vous l'aurez compris", a déclaré le candidat de La République en Marche (LREM) à l'AFP."En annonçant ma candidature à la mairie de Paris, je connaissais la dureté du combat politique. Je ne suis pas prêt à nous exposer davantage ma famille et moi quand tous les coups sont désormais permis. Cela va trop loin", a-t-il poursuivi sans démentir l'authenticité de la vidéo, qui selon un sondage Ifop pour CAM4 et Hot Vidéo, aurait été vue par environ 4 millions de personnes."C'est ta décision"Griveaux a également indiqué à l'AFP s'être entretenu avec Emmanuel Macron qui l'a assuré de son soutien, "quelle que soit la décision", en l'invitant à protéger les siens. "C'est ta décision. Si tu veux y aller, je te protège et on se met en phalange derrière toi", lui répond le président, selon le journal le Monde. Toujours d'après le Monde, il a décidé de se retirer parce qu'il craint que ses ennemis ne diffusent d'autres images compromettantes.L'artiste contestataire russe Piotr Pavlenski a revendiqué la mise en ligne de la vidéo lors d'un entretien avec le journal Libération. Il a dit avoir voulu "dénoncer l'hypocrisie" de Benjamin Griveaux "qui s'appuie en permanence sur les valeurs familiales", mais qui "fait tout le contraire". Une justification "grotesque", pour l'avocat de Benjamin Griveaux, Richard Malka. L'activiste russe, qui a obtenu l'asile politique en France en 2017, est notamment connu pour ses performances "choc", comme quand il s'était cousu les lèvres en soutien au groupe contestataire Pussy Riot ou quand il s'est cloué la peau des testicules sur les pavés de la place Rouge. En 2019, il avait été condamné pour avoir incendié, deux ans plus tôt, une succursale de la Banque de France à Paris.Deux enquêtesLe parquet de Paris a confié mardi à des juges d'instruction deux enquêtes différentes, visant toutes deux l'artiste russe.La première information judiciaire vise aussi la compagne de l'artiste, Alexandra de Taddeo, 29 ans. Elle est la destinataire des vidéos incriminées. L'information est ouverte pour "atteinte à l'intimité de la vie privée par enregistrement ou transmission de l'image d'une personne présentant un caractère sexuel" et "diffusion sans l'accord de la personne d'un enregistrement portant sur des paroles ou images à caractère sexuel et obtenues avec son consentement ou par elle-même". La seconde information, qui vise uniquement Pavlenski, est ouverte pour "violences avec arme et sous l'emprise de l'ivresse.Selon le Parisien, Piotr Pavlenski a gardé le silence face aux enquêteurs. En revanche, Alexandra de Taddeo a confirmé que Griveaux lui a envoyé les vidéos à caractère sexuel en 2018, lorsqu'ils avaient une liaison. La jeune femme affirme cependant ignorer comment son compagnon actuel a pu mettre la main dessus et assure n'être pour rien dans la diffusion des images. Elle soutient toutefois l'initiative de son compagnon, même si elle ne ressentirait pas d'acrimonie personnelle vis-à-vis de Benjamin Griveaux", écrit Le Parisien.Ce mardi, son avocate annonce qu'elle a été inculpée et mise en examen. Son contrôle judiciaire l'empêche d'entrer en contact avec Pavlenski.Très amoureuse Toujours d'après Le Parisien, Alexandra de Taddeo, passionnée par la Russie et polyglotte, aurait fréquenté Benjamin Griveaux au printemps 2018, lorsqu'il était porte-parole du gouvernement d'Emmanuel Macron. C'est en janvier 2019 qu'elle serait devenue la compagne de Piotr Pavlenski, une relation "désapprouvée" par sa famille. "Soit elle est inconsciente, soit elle s'est fait manipuler", a déclaré cette dernière à France Info. "Elle se retrouve prise dans une tempête médiatique qui a été créée par un garçon de qui elle est très amoureuse et qui la dépasse. Pour moi, tout vient de lui (NDLR Piotr Pavlenski)", confie son frère à l'Obs. La ministre de la Santé Agnès Buzyn succédera à Benjamin Griveaux au poste de candidat à la mairie de Paris. "J'y vais pour gagner", a-t-elle déclaré à l'AFP. Elle quittera le gouvernement. Le député isérois Olivier Véran reprendra le poste de ministre de la Santé.Avec AFP