L'âge légal de la pension dans la plupart des pays de l'OCDE est compris entre 65 et 67 ans. Toutefois, l'âge auquel les travailleurs arrêtent vraiment leurs activités varie beaucoup d'un Etat à l'autre. Les Allemands, les Néerlandais et les Britanniques travaillent par exemple plus longtemps que les Belges, les Français ou les Luxembourgeois. L'âge moyen auquel les hommes cessent de travailler dans l'OCDE est de 65 ans, tandis qu'il s'établit à 63 ans pour les femmes.

Cliquez sur la carte pour l'agrandir :

Il existe une différence entre âge légal et âge effectif de la pension

Dans la plupart des pays, l'âge effectif de la retraite est bien en dessous de l'âge légal. Le Japon et la Corée constituent des exceptions notables où l'âge effectif de la retraite est proche de 70 ans pour les hommes malgré un âge légal fixé à 60 ans. Dans d'autres pays, les hommes sont encore en moyenne actifs à 65 ans au Danemark, en Islande, en Irlande, au Portugal et en Suisse, mais ils ont quitté le travail avant leur 60e anniversaire en Autriche, en Belgique, en France, en Hongrie, au Luxembourg et en Slovaquie. En général, les femmes prennent leur retraite un à deux ans plus tôt que les hommes.

Et en Belgique ?

Le Belge travaille plus longtemps. Mais si l'âge légal est passé de 65 à 67 ans (pour 2030), le Belge ne prend pas effectivement sa pension à cet âge. En 2018, l'âge moyen de départ à la pension du Belge actif a grimpé à 62 ans. En 2010, il se situait à 60,4 ans. Ces chiffres sont issus d'une étude d'Acerta auprès de 32.000 employeurs du privé. Le régime de chômage avec complément d'entreprise, soit l'ex-prépension, connaît d'ailleurs une forte évolution puisque, depuis 2010, l'âge moyen est passé de 58,2 à 61 ans.

Que les Belges partent relativement tôt à la retraite signifie aussi qu'ils vivent plus longtemps sur leur pension. Les femmes dépendent ainsi plus de 26 ans de ce revenu, et ne sont devancées que par les Françaises (27,6 ans). Pour les hommes, la moyenne est de 21,3 ans, à la cinquième place. La moyenne dans l'OCDE est de 22 ans pour les hommes et 18 pour les femmes, soit plus que les 15 et 11 ans de 1970.

Relier l'espérance de vie à l'âge de la pension, un système qui existe déjà

Les Pays-Bas, la Finlande, le Danemark et la Slovaquie, entre autres, ont un système dans lequel l'espérance de vie et l'âge de la retraite sont liés. Par conséquent, l'âge légal de départ à la retraite ne doit pas être adapté à chaque fois par la loi, mais est automatiquement reporté parfois au mois près comme c'est le cas aux Pays-Bas. Si l'espérance de vie augmente d'un mois , ils doivent travailler un mois de plus. Cela signifie que la période pendant laquelle nous pouvons jouir d'une pension restera la même, tandis que nos carrières continueront de s'allonger de plus en plus. Une comparaison internationale de l'OCDE montre que les Pays-Bas sont un outsider. Un jeune de 20 ans qui a commencé à travailler en 2016 ne pourra prendre sa retraite qu'à l'âge de 71 ans. Seuls l'Italie et le Danemark vont encore plus loin. Un couplage aussi drastique oublie cependant que si l'espérance de vie augmente d'un mois, cela ne signifie pas nécessairement que l'espérance de vie en bonne santé augmentera d'un mois.

Six Belges sur dix pensent que l'espérance de vie après la pension est inférieure à 15 ans. Toutefois, le Belge part actuellement à la retraite à 60 ans et l'espérance de vie s'établit à 81 ans.