Condamné à 30 ans de prison en 1983 pour sa participation au complot putschiste, au cours duquel le colonel de la Garde civile Antonio Tejero avait séquestré les députés espagnols dans l'hémicycle du parlement, Armada fut gracié en 1988 pour raisons médicales. L'ex-général fut un des trois officiers condamnés à 30 ans de prison, avec Tejero et l'ex-général Jaime Milans del Bosch. Alfonso Armada, qui résidait en Galice (nord-ouest), a toujours nié avoir été le cerveau de la tentative de coup d'Etat. (Belga)

Condamné à 30 ans de prison en 1983 pour sa participation au complot putschiste, au cours duquel le colonel de la Garde civile Antonio Tejero avait séquestré les députés espagnols dans l'hémicycle du parlement, Armada fut gracié en 1988 pour raisons médicales. L'ex-général fut un des trois officiers condamnés à 30 ans de prison, avec Tejero et l'ex-général Jaime Milans del Bosch. Alfonso Armada, qui résidait en Galice (nord-ouest), a toujours nié avoir été le cerveau de la tentative de coup d'Etat. (Belga)