Environ 110 sont encore en route vers le plat pays. Les dernières cigognes attendues sont celles qui se sont envolées vers l'Afrique, elles ne reviendront pas avant avril.

Planckendael compte 67 nids dans lesquels environ 130 cigognes peuvent se reproduire. Ces oiseaux attachent beaucoup d'importance à leur nid et retournent ainsi d'abord à celui-ci, avant de chercher un éventuel partenaire.

Une vingtaine d'individus sont déjà de retour à Malines. Davantage sont encore attendus la semaine prochaine. Les cigognes sont baguées à la naissance et les soigneurs savent dès lors où elles ont passé l'hiver. La plupart se rendent dans le sud de la France ou en Espagne mais certaines traversent la Mer Méditerranée et migrent vers le Maroc.

Environ 110 sont encore en route vers le plat pays. Les dernières cigognes attendues sont celles qui se sont envolées vers l'Afrique, elles ne reviendront pas avant avril.Planckendael compte 67 nids dans lesquels environ 130 cigognes peuvent se reproduire. Ces oiseaux attachent beaucoup d'importance à leur nid et retournent ainsi d'abord à celui-ci, avant de chercher un éventuel partenaire. Une vingtaine d'individus sont déjà de retour à Malines. Davantage sont encore attendus la semaine prochaine. Les cigognes sont baguées à la naissance et les soigneurs savent dès lors où elles ont passé l'hiver. La plupart se rendent dans le sud de la France ou en Espagne mais certaines traversent la Mer Méditerranée et migrent vers le Maroc.