L'initiative, lancée il y a deux ans avec le soutien de 9 ONG, comptabilisait 1 154 024 signatures à sa clôture. Dans les pays signataires, l'Allemagne, la France et les Pays-Bas sont ceux qui ont récolté le plus de signatures. "Nous demandons à la Commission de proposer des actes juridiques visant à supprimer progressivement les pesticides de synthèse d'ici à 2035, rétablir la biodiversité et aider les agriculteurs pendant cette phase de transition", souligne le texte.

Les abeilles jouent un rôle primordial dans l'environnement. Grâce à la pollinisation, elles préservent la biodiversité. Sur 100 espèces cultivées par les agriculteurs dans le monde qui fournissent 90% des aliments, 71 sont pollinisées par les abeilles. Depuis 15 ans, on assiste à de nombreuses pertes de colonies d'abeilles, surtout en Europe.

Le texte demande également de "réduire progressivement de 80% l'utilisation de pesticides de synthèse dans l'agriculture de l'UE d'ici à 2030, en commençant par supprimer les produits les plus dangereux, de manière à ne plus recourir à des pesticides de synthèse à l'horizon 2035; restaurer les écosystèmes naturels dans les zones agricoles pour que l'agriculture devienne un moyen de rétablir la biodiversité" ou encore de "réformer l'agriculture en accordant la priorité à une agriculture diversifiée et durable à petite échelle, en favorisant une augmentation rapide des pratiques agroécologiques et biologiques".

Les initiateurs doivent rencontrer des représentants de la Commission européenne, cette dernière aura 6 mois pour annoncer l'action qu'elle compte mener.

Lola Buscemi

L'initiative, lancée il y a deux ans avec le soutien de 9 ONG, comptabilisait 1 154 024 signatures à sa clôture. Dans les pays signataires, l'Allemagne, la France et les Pays-Bas sont ceux qui ont récolté le plus de signatures. "Nous demandons à la Commission de proposer des actes juridiques visant à supprimer progressivement les pesticides de synthèse d'ici à 2035, rétablir la biodiversité et aider les agriculteurs pendant cette phase de transition", souligne le texte. Les abeilles jouent un rôle primordial dans l'environnement. Grâce à la pollinisation, elles préservent la biodiversité. Sur 100 espèces cultivées par les agriculteurs dans le monde qui fournissent 90% des aliments, 71 sont pollinisées par les abeilles. Depuis 15 ans, on assiste à de nombreuses pertes de colonies d'abeilles, surtout en Europe.Le texte demande également de "réduire progressivement de 80% l'utilisation de pesticides de synthèse dans l'agriculture de l'UE d'ici à 2030, en commençant par supprimer les produits les plus dangereux, de manière à ne plus recourir à des pesticides de synthèse à l'horizon 2035; restaurer les écosystèmes naturels dans les zones agricoles pour que l'agriculture devienne un moyen de rétablir la biodiversité" ou encore de "réformer l'agriculture en accordant la priorité à une agriculture diversifiée et durable à petite échelle, en favorisant une augmentation rapide des pratiques agroécologiques et biologiques".Les initiateurs doivent rencontrer des représentants de la Commission européenne, cette dernière aura 6 mois pour annoncer l'action qu'elle compte mener.Lola Buscemi