La chasse illégale des orangs-outans est également un facteur majeur de déclin, selon l'étude publiée dans le journal Current Biology. Quatre hommes soupçonnés d'avoir tué un orang-outan retrouvé mort criblé de 130 balles de fusil à air comprimé au début du mois sur l'île de Bornéo ont été arrêtés et placés en détention provisoire, avait indiqué en février la police indonésienne. Les suspects, qui exploitent des plantations agricoles, ont reconnu avoir tué le singe mâle, expliquant qu'il ruinait leurs cultures dans une plantation de palmiers à huile et d'ananas sur l'île de Kalimantan, nom de la partie indonésienne de l'île de Bornéo, partagée aussi par la Malaisie et Brunei.

La chasse illégale des orangs-outans est également un facteur majeur de déclin, selon l'étude publiée dans le journal Current Biology. Quatre hommes soupçonnés d'avoir tué un orang-outan retrouvé mort criblé de 130 balles de fusil à air comprimé au début du mois sur l'île de Bornéo ont été arrêtés et placés en détention provisoire, avait indiqué en février la police indonésienne. Les suspects, qui exploitent des plantations agricoles, ont reconnu avoir tué le singe mâle, expliquant qu'il ruinait leurs cultures dans une plantation de palmiers à huile et d'ananas sur l'île de Kalimantan, nom de la partie indonésienne de l'île de Bornéo, partagée aussi par la Malaisie et Brunei.