La police groenlandaise a exhorté les habitants de l'île d'Innarsuit dont les maisons sont situées sur la côte, à s'en éloigner par crainte de submersion si le bloc de glace venait à se rompre.

"Nous craignons un vêlage (la séparation) de l'iceberg, provoquant une inondation dans la zone", a déclaré vendredi Lina Davidsen, chef de sécurité pour la police du Groenland, vendredi à l'agence danoise Ritzau.

Le village, situé dans le nord-ouest du Groenland, compte 169 habitants, mais seuls ceux vivant à proximité de l'iceberg -repéré jeudi- ont été évacués, a indiqué Ritzau.

"L'iceberg est toujours proche du village, la police est actuellement en discussion pour voir la suite des événements", a déclaré à l'AFP Kunuk Frediksen, l'un des responsables de la police groenlandaise.

La découverte de cet immense bloc de glace intervient quelques semaines après la diffusion d'une vidéo -par des scientifiques de l'Université de New-York- d'un iceberg se détachant d'un glacier, dans l'est du Groenland.

En 2017, quatre personnes sont mortes et onze ont été blessées à la suite d'un tsunami à proximité d'un autre village groenlandais -sur la côte ouest.

La police groenlandaise a exhorté les habitants de l'île d'Innarsuit dont les maisons sont situées sur la côte, à s'en éloigner par crainte de submersion si le bloc de glace venait à se rompre. "Nous craignons un vêlage (la séparation) de l'iceberg, provoquant une inondation dans la zone", a déclaré vendredi Lina Davidsen, chef de sécurité pour la police du Groenland, vendredi à l'agence danoise Ritzau.Le village, situé dans le nord-ouest du Groenland, compte 169 habitants, mais seuls ceux vivant à proximité de l'iceberg -repéré jeudi- ont été évacués, a indiqué Ritzau."L'iceberg est toujours proche du village, la police est actuellement en discussion pour voir la suite des événements", a déclaré à l'AFP Kunuk Frediksen, l'un des responsables de la police groenlandaise. La découverte de cet immense bloc de glace intervient quelques semaines après la diffusion d'une vidéo -par des scientifiques de l'Université de New-York- d'un iceberg se détachant d'un glacier, dans l'est du Groenland.En 2017, quatre personnes sont mortes et onze ont été blessées à la suite d'un tsunami à proximité d'un autre village groenlandais -sur la côte ouest.