Vécu comme une tâche ingrate et qui exige du temps et des efforts physiques, le ramassage de feuilles mortes fait débat. Pourquoi devrait-on en effet ramasser toutes ces feuilles accumulées dans les jardins et les espaces publics ? "Nous ne nous rendons pas compte que nous réalisons des efforts monstres pour éliminer de la nature l'une des matières premières les plus précieuses ", avance le consultant en jardin Louis De Jaeger, dans De Standaard à la suite d'une pétition lancée par des habitants de la commune flamande de Nieuwerkerken contre les feuilles mortes qui jonchent les rues.

Les plantes et surtout les arbres fonctionnent en effet comme d'énormes pompes qui aspirent des éléments nutritifs afin de les stocker dans leurs feuilles. A l'automne, ces feuilles tombent sur le sol qui s'enrichit un peu plus.

Chaque année, regrette Louis De Jaeger, les ménages et les communes jettent des kilos de déchets verts alors qu'ils s'avèrent une source alimentaire significative pour les sols et les micro-organismes. Les feuilles mortes au sol constituent également un univers idéal pour divers insectes et bestioles, qui y trouvent refuge pendant la période hivernale. "C'est de l'engrais gratuit et c'est important pour lutter contre la sécheresse", rappelle le spécialiste des jardins.

Un gazon peut-il être endommagé par l'accumulation de feuilles mortes ? "Cela dépend de la quantité de feuilles ", répond Louis De Jaeger. "Pas plus de la moitié de la pelouse ne peut être recouverte, et mieux vaut ne pas laisser plus de 10 à 20 feuilles par mètre carré. S'il en reste davantage, la lumière n'atteint plus le gazon et il peut alors moisir ou être moins verdoyant", précise-t-il dans les colonnes du Nieuwsblad.

Une couche compacte trop épaisse de feuilles mortes peut ainsi retarder la pousse de l'herbe au printemps. Mais il est possible d'éviter ce phénomène en passant simplement une dernière fois la tondeuse avant l'hiver aux endroits où les feuilles sont accumulées afin de les déchiqueter et de les utiliser en compost, même si pour Louis de Jaeger, le meilleur outil à utiliser reste le râteau.

Le spécialiste horticole insiste sur le fait qu'il est nécessaire de ramasser les feuilles pour éviter les chutes aux endroits plus glissants. C'est même une obligation sur le trottoir devant sa porte d'entrée comme pour la neige. " Mais emmener les feuilles ramassées au parc à conteneur est du gaspillage. Mieux vaut les laisser sur le sol dans un parterre de fleurs ou les transformer engrais", plaide-t-il sur la page Facebook qu'il a créée pour la cause.