"Malgré un effort très important pendant la nuit (...) un périmètre de 10% (de la zone brûlée) est encore actif", notamment dans des "zones difficiles d'accès", a précisé le commandant Pedro Nunes, porte-parole des services de la protection civile, lors d'une conférence de presse.

Le commandant prévoit aussi une "journée difficile" en raison de températures toujours élevées et de fortes bourrasques prévues surtout dans l'après-midi.

"Le vent a été le grand moteur de cet incendie", a-t-il souligné.

Les feux de forêt, attisés par des vents violents, s'étaient déclarés samedi après-midi sur trois fronts dans des zones reculées de la région de Castelo Branco, à 200 km au nord de Lisbonne.