Les "ambassadeurs de la propreté publique" ramasseront les papiers, mégots, canettes, sacs plastiques et autres déchets abandonnés notamment le long des routes.

L'action qui se déroule dans 258 communes wallonnes séduit chaque année de plus en plus de participants et est d'ores et déjà annoncée comme une "édition record". "Nous étions 10.000 en 2015, 40.500 en 2016 et nous annonçons 73.469 inscrits pour ce week-end", s'est réjoui le ministre.

Ce record est notamment dû à une inscription en ligne facilitée grâce à une nouvelle plateforme permettant aux candidats de localiser sur une carte le parcours qu'ils souhaitent nettoyer. Outre augmenter le nombre de participants, la plateforme a aussi permis d'augmenter les zones nettoyées et d'éviter les doublons.

Parmi les "ambassadeurs", 764 écoles s'ajouteront aux 1.679 équipes citoyennes, dont un quart représente des familles, et aux 50 entreprises. Les écoles en question ont reçu un dossier pédagogique comprenant une partie théorique permettant aux professeurs d'introduire la propreté publique en classe et une partie ludique leur proposant des activités prêtes à l'emploi.

Dans la foulée, toutes les écoles sont invitées à participer à un concours afin de réaliser une oeuvre d'art à partir des déchets collectés. Les onze meilleures réalisations seront exposées cet été partout en Wallonie.

La volonté du ministre est d'arriver à couvrir l'ensemble du territoire, c'est pourquoi un formulaire de rapportage est mis à disposition des chefs d'équipe afin de quantifier leur récolte et d'alimenter les données relatives au bilan régional de l'opération. Les services communaux des communes partenaires se chargeront quant à eux d'évacuer les déchets ramassés par leurs habitants.

Les "ambassadeurs de la propreté publique" ramasseront les papiers, mégots, canettes, sacs plastiques et autres déchets abandonnés notamment le long des routes.L'action qui se déroule dans 258 communes wallonnes séduit chaque année de plus en plus de participants et est d'ores et déjà annoncée comme une "édition record". "Nous étions 10.000 en 2015, 40.500 en 2016 et nous annonçons 73.469 inscrits pour ce week-end", s'est réjoui le ministre. Ce record est notamment dû à une inscription en ligne facilitée grâce à une nouvelle plateforme permettant aux candidats de localiser sur une carte le parcours qu'ils souhaitent nettoyer. Outre augmenter le nombre de participants, la plateforme a aussi permis d'augmenter les zones nettoyées et d'éviter les doublons. Parmi les "ambassadeurs", 764 écoles s'ajouteront aux 1.679 équipes citoyennes, dont un quart représente des familles, et aux 50 entreprises. Les écoles en question ont reçu un dossier pédagogique comprenant une partie théorique permettant aux professeurs d'introduire la propreté publique en classe et une partie ludique leur proposant des activités prêtes à l'emploi. Dans la foulée, toutes les écoles sont invitées à participer à un concours afin de réaliser une oeuvre d'art à partir des déchets collectés. Les onze meilleures réalisations seront exposées cet été partout en Wallonie. La volonté du ministre est d'arriver à couvrir l'ensemble du territoire, c'est pourquoi un formulaire de rapportage est mis à disposition des chefs d'équipe afin de quantifier leur récolte et d'alimenter les données relatives au bilan régional de l'opération. Les services communaux des communes partenaires se chargeront quant à eux d'évacuer les déchets ramassés par leurs habitants.