Le parc animalier anversois est le coordinateur d'un programme d'élevage européen et international d'okapis en captivité. Il veille ainsi à voir quelles femelles seront placées avec quel mâle. Le but est de constituer une population de réserve au cas où il serait nécessaire de réintroduire l'espèce à l'état sauvage au Congo, le seul endroit où elle existe encore mais où elle est également menacée.

Le zoo travaille en effet également en Afrique en faveur de la protection des okapis. Il est actif dans le village d'Epulu, dans la forêt d'Ituri, en RDC. Quelque 10.000 spécimens vivent à l'état sauvage dans cette région. Ubundu est le premier bébé okapi depuis 2015 pour le parc anversois.

Cinq okapis y vivent actuellement: Lindi et son nouveau-né, son père Bondo et les femelles Antonia et Yenthe. Antonia devrait probablement encore s'accoupler avec le mâle tandis que le rôle de reproductrice de Yenthe est désormais terminé.

Étant donné la période hivernale, Ubundu est resté au chaud à l'intérieur avec sa mère durant le mois dernier. Maintenant que les températures sont suffisamment élevées, il peut faire ses premiers pas à l'extérieur et le public peut donc venir l'admirer.

Belga

Le parc animalier anversois est le coordinateur d'un programme d'élevage européen et international d'okapis en captivité. Il veille ainsi à voir quelles femelles seront placées avec quel mâle. Le but est de constituer une population de réserve au cas où il serait nécessaire de réintroduire l'espèce à l'état sauvage au Congo, le seul endroit où elle existe encore mais où elle est également menacée. Le zoo travaille en effet également en Afrique en faveur de la protection des okapis. Il est actif dans le village d'Epulu, dans la forêt d'Ituri, en RDC. Quelque 10.000 spécimens vivent à l'état sauvage dans cette région. Ubundu est le premier bébé okapi depuis 2015 pour le parc anversois. Cinq okapis y vivent actuellement: Lindi et son nouveau-né, son père Bondo et les femelles Antonia et Yenthe. Antonia devrait probablement encore s'accoupler avec le mâle tandis que le rôle de reproductrice de Yenthe est désormais terminé. Étant donné la période hivernale, Ubundu est resté au chaud à l'intérieur avec sa mère durant le mois dernier. Maintenant que les températures sont suffisamment élevées, il peut faire ses premiers pas à l'extérieur et le public peut donc venir l'admirer.Belga