Le court reportage de Timothy Mousseau, un biologiste, montre à quel point la faune et la flore ont souffert d'être en contact avec la radioactivité. Les champignons sont plus radioactifs que le reste de la flore, les araignées font des toiles à la structure modifiée, le tronc des arbres change de couleurs et les motifs sur les carapaces des scarabées ne sont plus les mêmes qu'avant le drame. La moitié des oiseaux a disparu et ceux qui restent sont difformes ou souffrent de tumeurs. Et tous les signes tendent à montrer que la même chose se produit à Fukushima.

Le court reportage de Timothy Mousseau, un biologiste, montre à quel point la faune et la flore ont souffert d'être en contact avec la radioactivité. Les champignons sont plus radioactifs que le reste de la flore, les araignées font des toiles à la structure modifiée, le tronc des arbres change de couleurs et les motifs sur les carapaces des scarabées ne sont plus les mêmes qu'avant le drame. La moitié des oiseaux a disparu et ceux qui restent sont difformes ou souffrent de tumeurs. Et tous les signes tendent à montrer que la même chose se produit à Fukushima.