Beaucoup d'abeilles et de bourdons ont une addiction à la caféine. Ils se laissent tenter par les fleurs des caféiers, des plantes de thé et des agrumes bien que le nectar de ces plantes soit de moindre qualité. C'est la caféine qui les attire vers ces fleurs. Tout comme la caféine a un effet stimulant sur l'homme, elle stimule aussi les abeilles : elle augmente leur envie de recueillir le nectar.

Les plantes de caféine profitent de cette addiction : elles motivent les abeilles à revenir plus souvent pour les féconder. Toutefois il y a également des abeilles qui ne tombent pas dans le piège. L'écologiste Christoph Güter de l'Université de Mayence et son équipe ont prouvé que la Plebeia droryana, une espèce de Meliponini sud-américain, ne fait pas une différence entre la nourriture avec ou sans caféine. Les Meliponinis sont des espèces qui ne possèdent pas de dard.

Il est possible que ces abeilles aient développé une résistance à la drogue parce qu'il y a 300 ans que les caféiers sont cultivés en Brésil ou parce qu'il y a une différence physiologique entre elles et les autres espèces d'abeilles.

Greta Pralle

Source: F.A.Z.

Beaucoup d'abeilles et de bourdons ont une addiction à la caféine. Ils se laissent tenter par les fleurs des caféiers, des plantes de thé et des agrumes bien que le nectar de ces plantes soit de moindre qualité. C'est la caféine qui les attire vers ces fleurs. Tout comme la caféine a un effet stimulant sur l'homme, elle stimule aussi les abeilles : elle augmente leur envie de recueillir le nectar.Les plantes de caféine profitent de cette addiction : elles motivent les abeilles à revenir plus souvent pour les féconder. Toutefois il y a également des abeilles qui ne tombent pas dans le piège. L'écologiste Christoph Güter de l'Université de Mayence et son équipe ont prouvé que la Plebeia droryana, une espèce de Meliponini sud-américain, ne fait pas une différence entre la nourriture avec ou sans caféine. Les Meliponinis sont des espèces qui ne possèdent pas de dard.Il est possible que ces abeilles aient développé une résistance à la drogue parce qu'il y a 300 ans que les caféiers sont cultivés en Brésil ou parce qu'il y a une différence physiologique entre elles et les autres espèces d'abeilles. Greta PralleSource: F.A.Z.