Le spécimen attrapé près de Pelican Rapids, dans le Minnesota, est un buffle à grande bouche dont la particularité est d'avoir une bouche en ventouse. Ce poisson est une femelle pesant 10 kilos et dont l'âge, calculé grâce à la technique de datation au carbone 14, est de 112 ans, soit plus de quatre fois l'âge maximal ob...

Le spécimen attrapé près de Pelican Rapids, dans le Minnesota, est un buffle à grande bouche dont la particularité est d'avoir une bouche en ventouse. Ce poisson est une femelle pesant 10 kilos et dont l'âge, calculé grâce à la technique de datation au carbone 14, est de 112 ans, soit plus de quatre fois l'âge maximal observé jusque-là pour cette espèce (26 ans), explique le National Geographic sur son site. Le précédent record pour un poisson d'eau douce était détenu par un spécimen de Aplodinotus grunniens, âgé de 73 ans. Les détails de l'étude sont publiés dans la revue Communications Biology. L'animal fait partie du groupe des poissons osseux d'eau douce qui regroupe 12 000 espèces. Le poids de cette espèce native d'Amérique du nord peut atteindre les 36 kg.Ces dernières années, grâce au progrès réalisé par les techniques de datation, les scientifiques ont mis au jour de nombreuses espèces de poissons capables de vivre bien plus longtemps qu'imaginé. Le requin du Groenland, par exemple, peut vivre plus de 270 ans. Bien que l'âge soit une donnée essentielle de la biologie des poissons, les connaissances sur leur durée de vie sont souvent très minces, précise le National Geographic. Comprendre la structure par âge et la dynamique de ces populations de poissons est un enjeu crucial pour la durabilité de l'espèce. Apprécié depuis des siècles pour sa chair, le buffalo à grande bouche est depuis quelques années victime de la nouvelle industrie de la "pêche au gros". Il y a désormais trop de récoltes non autorisées, ce qui fait que l'espèce est en déclin, explique le site Sciences Post.