"Elles sont assez communes et vivent de préférence dans les buissons ou arbustes", indique Koen Van Keer (ARABEL). "Pendant la journée, elles se retirent dans une cachette faite de feuilles entrelacées ou d'une feuille roulée sur elle-même. L'accouplement et la ponte des oeufs se déroulent au même endroit. Pendant la nuit, elles s'activent et chassent de petits insectes". Les mâles ont un comportement assez inhabituel durant la parade amoureuse. "Ils tambourinent avec leurs pédipalpes (des sortes d'appendices buccaux, comme des mandibules, ndlr) et leur première paire de pattes sur l'abri de la femelle, et font en même temps vibrer leur abdomen. Cela produit un son bourdonnant", qui est audible pour l'homme, indique Koen Van Keer. Cette espèce d'araignées ne tisse pas de toile. En hiver, on la trouve surtout sous l'écorce des arbres, plus rarement à l'intérieur des habitations. Les mâles deviennent adultes en mai et juin et mesurent de 4 à 7 millimètres. Les femelles