Les cinq blessés, avec des problèmes respiratoires, ont été transportés dans les hôpitaux de la région, a précisé la protection civile.

Les hôpitaux de Patras et d'Aigio avaient été mis en alerte dès samedi midi pour accueillir d'éventuels blessés, de même que les garde-côtes afin qu'ils puissent secourir des baigneurs qui pourraient être étouffés par la fumée.

Cinq villages ont été évacués en raison de cet important feu qui s'est déclaré par des températures caniculaires.

145 pompiers, 50 camions, 8 bombardiers d'eau et des hélicoptères ont été mobilisés pour lutter contre ce feu dans la région de Zeria, selon les pompiers.

Les autorités ont envoyé durant la journée de samedi des messages d'alerte sur les téléphones portables pour prévenir les habitants de la nécessité d'évacuer les villages de Zeria, Kamares, Achaias et Labiri.

Samedi en fin d'après-midi, la station balnéaire de Loggos a été également évacuée, le feu s'étant propagé vers la côte. Les habitants et touristes ont été transportés par la police portuaire vers le port d'Aigio, à quelques kilomètres du village.

L'autoroute sur la zone concernée ainsi que le pont de Rio-Antirio reliant le Péloponnèse et la Grèce continentale ont été fermés à la circulation, selon l'agence de presse grecque ANA.

Asséchées par la chaleur, les forêts grecques sont victimes chaque été d'incendies, alimentés par des vents forts.

La Grèce fait face à une nouvelle vague de chaleur depuis vendredi, avec des températures oscillant entre 42 et 44 degrés selon les services météorologiques.

Il y a quelques jours, un incendie a ravagé le mont Penteli, à proximité d'Athènes.

En juillet 2018, 102 personnes avaient trouvé la mort dans la ville côtière de Mati, près d'Athènes, le pire bilan provoqué par un incendie dans le pays.

Les cinq blessés, avec des problèmes respiratoires, ont été transportés dans les hôpitaux de la région, a précisé la protection civile. Les hôpitaux de Patras et d'Aigio avaient été mis en alerte dès samedi midi pour accueillir d'éventuels blessés, de même que les garde-côtes afin qu'ils puissent secourir des baigneurs qui pourraient être étouffés par la fumée. Cinq villages ont été évacués en raison de cet important feu qui s'est déclaré par des températures caniculaires.145 pompiers, 50 camions, 8 bombardiers d'eau et des hélicoptères ont été mobilisés pour lutter contre ce feu dans la région de Zeria, selon les pompiers. Les autorités ont envoyé durant la journée de samedi des messages d'alerte sur les téléphones portables pour prévenir les habitants de la nécessité d'évacuer les villages de Zeria, Kamares, Achaias et Labiri. Samedi en fin d'après-midi, la station balnéaire de Loggos a été également évacuée, le feu s'étant propagé vers la côte. Les habitants et touristes ont été transportés par la police portuaire vers le port d'Aigio, à quelques kilomètres du village. L'autoroute sur la zone concernée ainsi que le pont de Rio-Antirio reliant le Péloponnèse et la Grèce continentale ont été fermés à la circulation, selon l'agence de presse grecque ANA. Asséchées par la chaleur, les forêts grecques sont victimes chaque été d'incendies, alimentés par des vents forts.La Grèce fait face à une nouvelle vague de chaleur depuis vendredi, avec des températures oscillant entre 42 et 44 degrés selon les services météorologiques. Il y a quelques jours, un incendie a ravagé le mont Penteli, à proximité d'Athènes. En juillet 2018, 102 personnes avaient trouvé la mort dans la ville côtière de Mati, près d'Athènes, le pire bilan provoqué par un incendie dans le pays.