"A 37,6 millions d'hectolitres, la récolte 2017 devrait être inférieure de 17% à celle de 2016 et de 16% à la moyenne des cinq dernières années", indique Agreste, le bureau des statistiques du ministère de l'agriculture dans sa dernière parution reçue samedi.

Cette récolte serait alors "historiquement basse et inférieure à celle de 1991, concernée elle aussi par un gel sévère", ajoute la publication.

Agreste indique aussi qu'au 17 juillet, le cycle végétatif des vignobles présente une avance de 10 à 20 jours selon les bassins par rapport à une année moyenne. Cette avance s'explique par un printemps et un début d'été chaud.

Ces estimations sont susceptibles d'être révisées en fonction de la météo des semaines à venir.

"A 37,6 millions d'hectolitres, la récolte 2017 devrait être inférieure de 17% à celle de 2016 et de 16% à la moyenne des cinq dernières années", indique Agreste, le bureau des statistiques du ministère de l'agriculture dans sa dernière parution reçue samedi.Cette récolte serait alors "historiquement basse et inférieure à celle de 1991, concernée elle aussi par un gel sévère", ajoute la publication.Agreste indique aussi qu'au 17 juillet, le cycle végétatif des vignobles présente une avance de 10 à 20 jours selon les bassins par rapport à une année moyenne. Cette avance s'explique par un printemps et un début d'été chaud.Ces estimations sont susceptibles d'être révisées en fonction de la météo des semaines à venir.