"Le feu est calé, il n'y a plus de flammes, il n'y a plus de propagation et depuis le début de la matinée les sapeurs-pompiers font un travail sur les lisières de l'incendie", a déclaré sur place à la mi-journée le préfet de Gironde, Patrick Stéfanini, 24 heures environ après le départ du feu.

"L'incendie ne progresse plus, mais il n'est pas tout à fait stabilisé, avec ponctuellement des fumerons, des foyers qui ont tendance à reprendre sur la zone déjà incendiée, mais sont maîtrisés", a précisé le centre opérationnel des pompiers de Gironde.

Le dispositif, à savoir 200 hommes appuyés par 70 engins, 4 avions Canadair et un avion Dash, restait en place pour la soirée dans la zone du feu, à 10 kilomètres environ de la station balnéaire de Lacanau, sur la côte atlantique.

L'incendie s'était déclenché jeudi aux alentours de 12h40 en bordure de la départementale 3, à environ 10 km de Lacanau Océan et a touché un massif forestier situé au nord-est du lac de Lacanau. Aucune évacuation n'a été nécessaire dans la nuit ni vendredi matin.

Le Vif.be, avec Belga

"Le feu est calé, il n'y a plus de flammes, il n'y a plus de propagation et depuis le début de la matinée les sapeurs-pompiers font un travail sur les lisières de l'incendie", a déclaré sur place à la mi-journée le préfet de Gironde, Patrick Stéfanini, 24 heures environ après le départ du feu. "L'incendie ne progresse plus, mais il n'est pas tout à fait stabilisé, avec ponctuellement des fumerons, des foyers qui ont tendance à reprendre sur la zone déjà incendiée, mais sont maîtrisés", a précisé le centre opérationnel des pompiers de Gironde. Le dispositif, à savoir 200 hommes appuyés par 70 engins, 4 avions Canadair et un avion Dash, restait en place pour la soirée dans la zone du feu, à 10 kilomètres environ de la station balnéaire de Lacanau, sur la côte atlantique. L'incendie s'était déclenché jeudi aux alentours de 12h40 en bordure de la départementale 3, à environ 10 km de Lacanau Océan et a touché un massif forestier situé au nord-est du lac de Lacanau. Aucune évacuation n'a été nécessaire dans la nuit ni vendredi matin. Le Vif.be, avec Belga