L'action a été organisée par Youth for Climate, Fridays for Future et Extinction Rebellion. Des jeunes avaient fait le déplacement depuis différents pays parmi lesquels les Pays-Bas, le Danemark, l'Allemagne et l'Angleterre.

Ils ont déployé une grande banderole sur laquelle était écrit le message "Vote for my future". Ils ont lu une lettre ouverte dans laquelle ils ont exprimé leurs espoirs et leurs frustrations après un an de mobilisation pour le climat. Ils ont également chanté la chanson "Imagine" de John Lennon.

Les jeunes ont entre autres offert des plantes aux commissaires européens Maro¨ ¦ef¿ovi¿, qui s'est vu confier une mission de prospective pour anticiper les développements futurs de la science, de la technologie, de l'économie et de l'environnement, et Frans Timmermans, vice-président exécutif du Green Deal européen.

"Notre avenir, on nous l'a volé", défend Nicolas, 14 ans, membre du mouvement Extinction Rebellion. "On espère que les leaders européens agiront aujourd'hui pour le meilleur. C'est comme pour le Titanic. On a déjà percuté l'iceberg, mais on peut encore sauver les personnes qui sont à bord".