"Les scientifiques ne peuvent pas rester silencieux! Nous devons nous manifester avec force. Nous ne pouvons pas baisser la garde! ", a déclaré M. Galvao, physicien et ingénieur âgé de 71 ans, lors d'une réunion à l'Université de Sao Paulo (USP) au cours de laquelle il a été ovationné par des centaines d'étudiants et de collègues.

M. Galvao était jusqu'à récemment le directeur de l'Institut national de recherche spatiale (INPE), qui observe et mesure l'évolution de la déforestation au Brésil. Après la publication de données indiquant une forte augmentation de la déforestation en Amazonie au cours des mois précédents, M. Galvao a été accusé en juillet par le président d'extrême droite Bolsonaro de mentir et de nuire à l'image du Brésil.

Le scientifique a défendu l'exactitude des données publiées par l'INPE et a refusé de démissionner, mais il a été destitué début août de la direction de l'institut. "Les autorités sont toujours indisposées lorsque les données disent des choses qu'elles n'ont pas envie d'entendre", a déclaré M. Galvao lors de son intervention à l'USP.