Des scientifiques de la NASA ont conduit une étude assez inquiétante le mois passé : sous le glacier Thwaites se trouve une cavité énorme d'une taille similaire à deux tiers de Manhattan. Ils ont remarqué qu'elle fondait très rapidement à cause du réchauffement climatique. Le trou est suffisamment grand pour avoir contenu 14 milliards de tonnes de glace dont la majeure partie a fondu ces trois dernières années.

Le problème ne date pas d'aujourd'hui. Bien avant la formation de cette cavité, la fonte rapide du glacier Thwaites et son impact potentiel sur le niveau des mers inquiétaient les chercheurs.

Quelles seraient les conséquences ?

"Cela pourrait complètement dérégler l'intégralité de la région Ouest-Antarctique", explique le géoscientifique Lucas Zoet, à USA Today.

Le glacier Thwaites, d'une taille presque similaire à la Floride, se trouve dans la région Ouest-Antarctique et se déverse dans la mer d'Amundsen. Selon l'étude menée par la NASA, sa fonte est actuellement responsable de 4%de la montée des eaux. Le glacier est une sorte d'épée de Damoclès qui vogue sur les mers.

"Il s'agit d'une autoroute. C'est par là que la glace se déverse dans l'Océan" indique Zoet.

"Les conditions météorologiques étant particulièrement mauvaises, le glacier est difficile à étudier. De plus, il est situé très loin de nos bases américaines en Antarctique", informe Zoet.

Le glacier Thwaites compte parmi les glaciers les plus imposants du monde. Avec sa superficie supérieure à cinq fois la Belgique (180 000 kilomètres carrés), il représente un danger très important.

"Si la cavité continue de grossir ou de s'étendre de quelque façon que ce soit, elle pourrait très bien se détacher de cette fameuse faille auquel le glacier Thwaites tente de se maintenir." a affirmé Zoet à USA Today.

La vitesse de fonte inquiète particulièrement les scientifiques. D'après la NASA, la fonte du glacier Thwaites provoquerait une montée des eaux de 60cm. Mais les scientifiques soulèvent un autre problème : le glacier Thwaites protège également les autres glaciers. La fonte de tous les glaciers provoquerait une hausse du niveau des océans de 2 mètres 40.

"Le glacier représente une certaine épée de Damoclès, car il est capable de faire rapidement monter le niveau des mers si la situation se déroule d'une certaine façon" explique Ted Scambos, un des scientifiques en chef au National Snow and Ice Data Center.

Comment se rendre vers un lieu si éloigné ?

Le glacier Thwaites a commencé à être étudié dans les années 90. En effet, les données satellites ont commencé à être plus performantes pour localiser les plaques de glace de l'Antarctiques, explique Scambos.

L'année passée, William E. Easterling a annoncé la problématique suivante : "Les satellites montrent que la région du glacier Thwaites se modifie rapidement. Néanmoins, nous faisons face à deux questions cruciales : dans quelle mesure et à quelle allure est-ce que le niveau des mers grandira dans le futur ? Pour y répondre, nous avons besoin de scientifiques sur place, équipés d'appareils sophistiqués qui collecteraient des données nécessaires pour mesurer le volume de glace et le degré de changement dans la masse". William Easterling est l'assistant-directeur pour le département de Géosciences dans la Fondation Nationale des sciences.

Scénario catastrophe

"La question n'est pas de savoir si cela arrivera ou pas. À moins de modifier significativement les émissions de gaz, il n'y a pas d'échappatoire" explique Cambos à USA Today. "Nous finirons forcément par perdre de larges zones de l'Antarctique et du Groenland. Nous devons désormais connaitre l'allure de fonte et savoir quand cela arriva."

Selon une étude publiée dans Nature ce mois-ci, la fonte des glaces au Groenland et en Antarctique ne fera pas seulement grimper le niveau des mers, elle déclenchera des conditions climatiques plus extrêmes et des changements frappants de température.

Toutes les villes côtières du monde étudient déjà les conséquences que pourrait avoir la hausse du niveau des océans sur leur situation. Elles se préparent déjà. Si la fonte du glacier Thwaites survient dans quelques siècles, les pays auront plus de temps pour se préparer.

Mais si le niveau des océans augmente plus vite que prévu, les nations devront agir dans l'urgence.

Et en cas d'accélération de l'allure ? Que se passerait-il si elle venait à doubler, voire tripler ? "Tous les projets de préparation se verraient compromis et les villes verraient leur capacité d'adaptation entravée" conclut Scambos.

Des scientifiques de la NASA ont conduit une étude assez inquiétante le mois passé : sous le glacier Thwaites se trouve une cavité énorme d'une taille similaire à deux tiers de Manhattan. Ils ont remarqué qu'elle fondait très rapidement à cause du réchauffement climatique. Le trou est suffisamment grand pour avoir contenu 14 milliards de tonnes de glace dont la majeure partie a fondu ces trois dernières années.Le problème ne date pas d'aujourd'hui. Bien avant la formation de cette cavité, la fonte rapide du glacier Thwaites et son impact potentiel sur le niveau des mers inquiétaient les chercheurs. Quelles seraient les conséquences ?"Cela pourrait complètement dérégler l'intégralité de la région Ouest-Antarctique", explique le géoscientifique Lucas Zoet, à USA Today.Le glacier Thwaites, d'une taille presque similaire à la Floride, se trouve dans la région Ouest-Antarctique et se déverse dans la mer d'Amundsen. Selon l'étude menée par la NASA, sa fonte est actuellement responsable de 4%de la montée des eaux. Le glacier est une sorte d'épée de Damoclès qui vogue sur les mers."Il s'agit d'une autoroute. C'est par là que la glace se déverse dans l'Océan" indique Zoet."Les conditions météorologiques étant particulièrement mauvaises, le glacier est difficile à étudier. De plus, il est situé très loin de nos bases américaines en Antarctique", informe Zoet.Le glacier Thwaites compte parmi les glaciers les plus imposants du monde. Avec sa superficie supérieure à cinq fois la Belgique (180 000 kilomètres carrés), il représente un danger très important."Si la cavité continue de grossir ou de s'étendre de quelque façon que ce soit, elle pourrait très bien se détacher de cette fameuse faille auquel le glacier Thwaites tente de se maintenir." a affirmé Zoet à USA Today.La vitesse de fonte inquiète particulièrement les scientifiques. D'après la NASA, la fonte du glacier Thwaites provoquerait une montée des eaux de 60cm. Mais les scientifiques soulèvent un autre problème : le glacier Thwaites protège également les autres glaciers. La fonte de tous les glaciers provoquerait une hausse du niveau des océans de 2 mètres 40."Le glacier représente une certaine épée de Damoclès, car il est capable de faire rapidement monter le niveau des mers si la situation se déroule d'une certaine façon" explique Ted Scambos, un des scientifiques en chef au National Snow and Ice Data Center.Comment se rendre vers un lieu si éloigné ?Le glacier Thwaites a commencé à être étudié dans les années 90. En effet, les données satellites ont commencé à être plus performantes pour localiser les plaques de glace de l'Antarctiques, explique Scambos.L'année passée, William E. Easterling a annoncé la problématique suivante : "Les satellites montrent que la région du glacier Thwaites se modifie rapidement. Néanmoins, nous faisons face à deux questions cruciales : dans quelle mesure et à quelle allure est-ce que le niveau des mers grandira dans le futur ? Pour y répondre, nous avons besoin de scientifiques sur place, équipés d'appareils sophistiqués qui collecteraient des données nécessaires pour mesurer le volume de glace et le degré de changement dans la masse". William Easterling est l'assistant-directeur pour le département de Géosciences dans la Fondation Nationale des sciences. Scénario catastrophe"La question n'est pas de savoir si cela arrivera ou pas. À moins de modifier significativement les émissions de gaz, il n'y a pas d'échappatoire" explique Cambos à USA Today. "Nous finirons forcément par perdre de larges zones de l'Antarctique et du Groenland. Nous devons désormais connaitre l'allure de fonte et savoir quand cela arriva."Selon une étude publiée dans Nature ce mois-ci, la fonte des glaces au Groenland et en Antarctique ne fera pas seulement grimper le niveau des mers, elle déclenchera des conditions climatiques plus extrêmes et des changements frappants de température.Toutes les villes côtières du monde étudient déjà les conséquences que pourrait avoir la hausse du niveau des océans sur leur situation. Elles se préparent déjà. Si la fonte du glacier Thwaites survient dans quelques siècles, les pays auront plus de temps pour se préparer.Mais si le niveau des océans augmente plus vite que prévu, les nations devront agir dans l'urgence.Et en cas d'accélération de l'allure ? Que se passerait-il si elle venait à doubler, voire tripler ? "Tous les projets de préparation se verraient compromis et les villes verraient leur capacité d'adaptation entravée" conclut Scambos.