La COP15 s'ouvrira pour un sommet virtuel à la date prévue du 11 octobre 2021 (jusqu'au 15 octobre) mais les négociations en présentiel à Kunming se tiendront du 25 avril au 8 mai 2022, a indiqué le secrétariat de la Convention de l'ONU sur la biodiversité biologique (CBD) dans un communiqué.

"Organiser la COP15 en deux parties permettra d'obtenir le maximum de progrès concernant les sujets difficiles restants, avant nos rencontres finales en personne à Kunming", fait valoir la secrétaire exécutive de la CBD Elizabeth Maruma Mrema, citée dans le communiqué.

La CBD a présenté en juillet un projet de texte devant être finalisé lors des négociations de Kunming et visant à "vivre en harmonie avec la nature" à l'horizon 2050, avec des objectifs intermédiaires pour 2030.

Le temps presse, car en dépit de l'urgence, les Etats n'ont pas tenu leurs engagements pour inverser la tendance sur la décennie 2010-2020.

Selon les experts biodiversité de l'ONU, l'IPBES, un million d'espèces animales et végétales sont menacées de disparition et la mauvaise santé des écosystèmes menace également l'avenir des humains.

La COP15 s'ouvrira pour un sommet virtuel à la date prévue du 11 octobre 2021 (jusqu'au 15 octobre) mais les négociations en présentiel à Kunming se tiendront du 25 avril au 8 mai 2022, a indiqué le secrétariat de la Convention de l'ONU sur la biodiversité biologique (CBD) dans un communiqué. "Organiser la COP15 en deux parties permettra d'obtenir le maximum de progrès concernant les sujets difficiles restants, avant nos rencontres finales en personne à Kunming", fait valoir la secrétaire exécutive de la CBD Elizabeth Maruma Mrema, citée dans le communiqué.La CBD a présenté en juillet un projet de texte devant être finalisé lors des négociations de Kunming et visant à "vivre en harmonie avec la nature" à l'horizon 2050, avec des objectifs intermédiaires pour 2030. Le temps presse, car en dépit de l'urgence, les Etats n'ont pas tenu leurs engagements pour inverser la tendance sur la décennie 2010-2020.Selon les experts biodiversité de l'ONU, l'IPBES, un million d'espèces animales et végétales sont menacées de disparition et la mauvaise santé des écosystèmes menace également l'avenir des humains.