Le député voit dans le récent retrait du Japon de la CBI (et la perte de son droit de veto) une opportunité pour la commission de créer un sanctuaire pour...

Le député voit dans le récent retrait du Japon de la CBI (et la perte de son droit de veto) une opportunité pour la commission de créer un sanctuaire pour les baleines de l'Atlantique sud. La ministre de l'Environnement, en affaires courantes, Marie-Christine Marghem (MR), assure que le Japon a dû se replier sur sa zone économique exclusive, comme il doit toujours fournir les données scientifiques de sa chasse au comité scientifique de la CBI. En faveur de la création d'un sanctuaire pour les baleines dans l'Atlantique sud, la Belgique, assure encore la ministre, a accordé un subside de 20 000 euros, au sein de la CBI, au profit du programme de lutte contre les prises accidentelles " qui font périr, chaque année, plus de 300 000 dauphins et baleines. "M. La.