O.N., interpellé après un incident dans un café et suspicion de vente de stupéfiants, déclare avoir été frappé violemment et insulté par des policiers alors qu'il se trouvait à la division centrale de la police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Il est ressorti du commissariat le corps tuméfié, avec plusieurs fractures. Une plainte a été déposée pour coups et blessures volontaires avec incapacité, traitements inhumains et dégradants et tortures, indique maître Jean-Paul Tielemans. Du côté de la police, on indique qu'une enquête est ouverte et qu'on attend les conclusions. (Belga)

O.N., interpellé après un incident dans un café et suspicion de vente de stupéfiants, déclare avoir été frappé violemment et insulté par des policiers alors qu'il se trouvait à la division centrale de la police Bruxelles-Capitale-Ixelles. Il est ressorti du commissariat le corps tuméfié, avec plusieurs fractures. Une plainte a été déposée pour coups et blessures volontaires avec incapacité, traitements inhumains et dégradants et tortures, indique maître Jean-Paul Tielemans. Du côté de la police, on indique qu'une enquête est ouverte et qu'on attend les conclusions. (Belga)