Laurent Louis est poursuivi pour recel d'éléments du dossier Dutroux, calomnie à l'égard d'un journaliste présenté comme "protecteur des pédophiles", et donc outrage. Cette dernière prévention concerne les injures proférées à l'adresse d'Elio Di Rupo, que le député a plusieurs fois traité de pédophile. Le Soir explique que le Premier ministre n'a pas eu à porte plainte, le parquet s'étant d'office saisi de ces faits commis en flagrant délit notamment dans des déclarations publiques et sur des vidéos diffusées sur internet. Elio Di Rupo s'est toutefois constitué partie civile. La Commission des poursuites examinera le dossier le 5 décembre. Le procès devrait se tenir d'ici à la fin de l'année prochaine. (Belga)

Laurent Louis est poursuivi pour recel d'éléments du dossier Dutroux, calomnie à l'égard d'un journaliste présenté comme "protecteur des pédophiles", et donc outrage. Cette dernière prévention concerne les injures proférées à l'adresse d'Elio Di Rupo, que le député a plusieurs fois traité de pédophile. Le Soir explique que le Premier ministre n'a pas eu à porte plainte, le parquet s'étant d'office saisi de ces faits commis en flagrant délit notamment dans des déclarations publiques et sur des vidéos diffusées sur internet. Elio Di Rupo s'est toutefois constitué partie civile. La Commission des poursuites examinera le dossier le 5 décembre. Le procès devrait se tenir d'ici à la fin de l'année prochaine. (Belga)