Malgré un léger recul (11 sièges en 2012 contre 14 en 2006), le PS emmené par le bourgmestre Marc de Saint-Moulin a confirmé sa position de première formation politique de l'entité. La MR a quant à lui maintenu ses 8 sièges avec une augmentation des suffrages de 0,66 % par rapport à 2006. "Cette reconduction est le fruit d'une confiance mutuelle qui s'est installée entre les deux partenaires depuis plusieurs années", a-t-on indiqué du côté de l'Union socialiste communale. "Le PS et le MR ont naturellement décidé de continuer le travail entrepris." Marc de Saint-Moulin conserve son poste de bourgmestre. Le PS emporte 3 échevinats (Fabienne Winckel, Jean-Michel Maes et Jean-Pol Van Den Abeele) ainsi que la présidence du CPAS. Deux postes d'échevins reviendront au MR (Marc Verslype, Guy Flament) dès le 3 décembre 2012. Il a par ailleurs été convenu qu'au bout de trois ans, un échevin socialiste cédera son mandat à un nouvel échevin MR (Marc Ferain). (PVO)

Malgré un léger recul (11 sièges en 2012 contre 14 en 2006), le PS emmené par le bourgmestre Marc de Saint-Moulin a confirmé sa position de première formation politique de l'entité. La MR a quant à lui maintenu ses 8 sièges avec une augmentation des suffrages de 0,66 % par rapport à 2006. "Cette reconduction est le fruit d'une confiance mutuelle qui s'est installée entre les deux partenaires depuis plusieurs années", a-t-on indiqué du côté de l'Union socialiste communale. "Le PS et le MR ont naturellement décidé de continuer le travail entrepris." Marc de Saint-Moulin conserve son poste de bourgmestre. Le PS emporte 3 échevinats (Fabienne Winckel, Jean-Michel Maes et Jean-Pol Van Den Abeele) ainsi que la présidence du CPAS. Deux postes d'échevins reviendront au MR (Marc Verslype, Guy Flament) dès le 3 décembre 2012. Il a par ailleurs été convenu qu'au bout de trois ans, un échevin socialiste cédera son mandat à un nouvel échevin MR (Marc Ferain). (PVO)