"La Ville a besoin d'un bourgmestre à temps plein, complètement impliqué dans sa tâche de capitaine d'équipe et engagé 24 heures sur 24 dans son travail pour les Namurois", explique le PS dans son communiqué. "Jamais le PS namurois n'a accepté le cumul de ces fonctions. Les bourgmestres et échevins PS se sont toujours pleinement consacrés à leur fonction à la ville sans exercer de mandat dans un parlement. L'interdiction de cumul est d'ailleurs inscrite dans ses statuts", a ajouté Eliane Tillieux, dans son communiqué, mentionnant aussi Anne Barzin, première échevine et députée wallonne. L'opposition s'offusque des nombreuses compétences de Maxime Prévot, à savoir la Sécurité, la Culture, l'Urbanisme, le Budget et les Finances notamment. D'autre part, le Parti socialiste dénonce la faible représentation féminine parmi les échevins. Le collège communal compte deux femmes (MR et Ecolo) sur huit élus. "Nous plaidons donc pour une répartition de compétences fondée sur la course aux projets et non la course au pouvoir, sur une décision claire quant au cumul des mandats et sur une meilleure cohérence dans la répartition des compétences", conclut le PS. (PVO)

"La Ville a besoin d'un bourgmestre à temps plein, complètement impliqué dans sa tâche de capitaine d'équipe et engagé 24 heures sur 24 dans son travail pour les Namurois", explique le PS dans son communiqué. "Jamais le PS namurois n'a accepté le cumul de ces fonctions. Les bourgmestres et échevins PS se sont toujours pleinement consacrés à leur fonction à la ville sans exercer de mandat dans un parlement. L'interdiction de cumul est d'ailleurs inscrite dans ses statuts", a ajouté Eliane Tillieux, dans son communiqué, mentionnant aussi Anne Barzin, première échevine et députée wallonne. L'opposition s'offusque des nombreuses compétences de Maxime Prévot, à savoir la Sécurité, la Culture, l'Urbanisme, le Budget et les Finances notamment. D'autre part, le Parti socialiste dénonce la faible représentation féminine parmi les échevins. Le collège communal compte deux femmes (MR et Ecolo) sur huit élus. "Nous plaidons donc pour une répartition de compétences fondée sur la course aux projets et non la course au pouvoir, sur une décision claire quant au cumul des mandats et sur une meilleure cohérence dans la répartition des compétences", conclut le PS. (PVO)