"Mais je n'y crois pas trop. Ils gardent la même culture traditionnelle du syndicalisme. On doit vraiment faire attention à la dérive du Parti Socialiste qui sous la pression du PTB va encore se radicaliser", a commenté Armand de Decker. Le sénateur a précisé qu'il craignait que la Flandre de centre-droit entre en conflit avec une Wallonie qui serait totalement sur une autre planète en terme de pensée. "Là on reprend de nouveau des risques en termes de solidarité, a-t-il ajouté. Armand De Decker a par ailleurs souscrit au discours de Didier Reynders selon lequel l'intégration est un échec à Bruxelles. Il a dit estimer que le projet du MR était plus visible sous la présidence de Didier Reynders que sous celle de Charles Michel qui fait néanmoins "fonctionner le parti". (Belga)

"Mais je n'y crois pas trop. Ils gardent la même culture traditionnelle du syndicalisme. On doit vraiment faire attention à la dérive du Parti Socialiste qui sous la pression du PTB va encore se radicaliser", a commenté Armand de Decker. Le sénateur a précisé qu'il craignait que la Flandre de centre-droit entre en conflit avec une Wallonie qui serait totalement sur une autre planète en terme de pensée. "Là on reprend de nouveau des risques en termes de solidarité, a-t-il ajouté. Armand De Decker a par ailleurs souscrit au discours de Didier Reynders selon lequel l'intégration est un échec à Bruxelles. Il a dit estimer que le projet du MR était plus visible sous la présidence de Didier Reynders que sous celle de Charles Michel qui fait néanmoins "fonctionner le parti". (Belga)