Au cours de l'émission "De Zevende dag" (Eén-VRT), le chef de file du CD&V s'est dit opposé aux accords pré-électoraux qui déforcent selon lui le résultat des élections. "Je pense qu'il serait plus logique que le parti le plus important hérite du droit d'initiative. Cela ne signifie pas qu'ils doivent avoir automatiquement le mayorat", a-t-il dit. Comme en Wallonie et à Bruxelles, la Flandre a connu son lot de coalitions écartant la liste qui a recueilli le soutien le plus large. Ce fut ainsi le cas à Courtrai, fief historique du CD&V, à nouveau vainqueur. L'Open Vld, la N-VA et le sp.a ont conclu un accord de coalition sans les chrétiens-démocrates et le bourgmestre sortant Stefaan De Clerck. (ANA)

Au cours de l'émission "De Zevende dag" (Eén-VRT), le chef de file du CD&V s'est dit opposé aux accords pré-électoraux qui déforcent selon lui le résultat des élections. "Je pense qu'il serait plus logique que le parti le plus important hérite du droit d'initiative. Cela ne signifie pas qu'ils doivent avoir automatiquement le mayorat", a-t-il dit. Comme en Wallonie et à Bruxelles, la Flandre a connu son lot de coalitions écartant la liste qui a recueilli le soutien le plus large. Ce fut ainsi le cas à Courtrai, fief historique du CD&V, à nouveau vainqueur. L'Open Vld, la N-VA et le sp.a ont conclu un accord de coalition sans les chrétiens-démocrates et le bourgmestre sortant Stefaan De Clerck. (ANA)