Le Zoo s'est aussi dit "mieux équipé" pour accueillir ces pandas géants, une espèce en danger. Il ne reste en effet que 1.600 individus à l'état sauvage, principalement, en Chine et 300 en captivité à travers le monde, dans seize parcs animaliers. Ces deux ursidés herbivores appartiennent au gouvernement chinois et sont prêtés à chaque fois pour dix ans. Voici une dizaine d'années, le Zoo d'Anvers avait failli obtenir des pandas en prêt. "S'il y a à nouveau des contacts diplomatiques approfondis pour faire venir des pandas dans notre pays, nous aurions au moins pu compter sur le soutien du Premier ministre", a affirmé la porte-parole du zoo, Ilse Segers. Selon elle, le Zoo d'Anvers dispose de l'expérience pour l'accueil des pandas après avoir hébergé un couple à la fin des années 1980. Le zoo appelle à une concertation avec M. Di Rupo et la direction de Pairi Daiza "pour examiner comment accueillir au mieux les pandas en Belgique". L'affaire risque en effet de prendre un tour politique. La députée Zuhal Demir (N-VA) a annoncé son intention d'interpeller le Premier ministre à ce sujet. "Je ne peux me défaire de l'impression qu'Elio Di Rupo a utilisé des moyens diplomatiques pour donner un coup de pouce à un parc animalier dans les environs" de sa ville, a-t-elle déclaré. (Belga)

Le Zoo s'est aussi dit "mieux équipé" pour accueillir ces pandas géants, une espèce en danger. Il ne reste en effet que 1.600 individus à l'état sauvage, principalement, en Chine et 300 en captivité à travers le monde, dans seize parcs animaliers. Ces deux ursidés herbivores appartiennent au gouvernement chinois et sont prêtés à chaque fois pour dix ans. Voici une dizaine d'années, le Zoo d'Anvers avait failli obtenir des pandas en prêt. "S'il y a à nouveau des contacts diplomatiques approfondis pour faire venir des pandas dans notre pays, nous aurions au moins pu compter sur le soutien du Premier ministre", a affirmé la porte-parole du zoo, Ilse Segers. Selon elle, le Zoo d'Anvers dispose de l'expérience pour l'accueil des pandas après avoir hébergé un couple à la fin des années 1980. Le zoo appelle à une concertation avec M. Di Rupo et la direction de Pairi Daiza "pour examiner comment accueillir au mieux les pandas en Belgique". L'affaire risque en effet de prendre un tour politique. La députée Zuhal Demir (N-VA) a annoncé son intention d'interpeller le Premier ministre à ce sujet. "Je ne peux me défaire de l'impression qu'Elio Di Rupo a utilisé des moyens diplomatiques pour donner un coup de pouce à un parc animalier dans les environs" de sa ville, a-t-elle déclaré. (Belga)