Les bêtes décédées, au nombre de huit selon le parquet, ont été emmenées pour autopsie afin de déterminer la cause des décès. Le parquet signale que cette exploitation possède d'autres chevaux qui paraissaient en bonne santé et bien traités. "Le décès des bêtes n'est pas expliqué et comme d'usage dans ce cas, il a été décidé de procéder à des analyses", a indiqué le substitut Frédéric de Montpellier. Le magistrat du parquet précise encore que rien, au stade actuel, ne permet de déduire qu'il s'agit de maltraitance animale. (Belga)

Les bêtes décédées, au nombre de huit selon le parquet, ont été emmenées pour autopsie afin de déterminer la cause des décès. Le parquet signale que cette exploitation possède d'autres chevaux qui paraissaient en bonne santé et bien traités. "Le décès des bêtes n'est pas expliqué et comme d'usage dans ce cas, il a été décidé de procéder à des analyses", a indiqué le substitut Frédéric de Montpellier. Le magistrat du parquet précise encore que rien, au stade actuel, ne permet de déduire qu'il s'agit de maltraitance animale. (Belga)